• Les USA ont perdu au Moyen-Orient

Les États-Unis n’imaginaient pas qu’une autre puissance voie le jour dans le monde, mais la Russie et l'Iran ont pu vaincre l’unilatéralisme des États-Unis. L’Iran, malgré les sanctions, préserve son influence dans la région.

Dans une interview accordée à la chaîne d’information libanaise, Al-Mayadeen, Wafiq Ibrahim, spécialiste libanais des questions stratégiques, s’est dit entièrement sceptique quant à l'efficacité des sanctions économiques américaines.

« L’Iran a réussi à unifier la région face aux États-Unis. Cette démarche a porté atteinte à l'influence américano-israélienne dans la région. En outre, l'Iran a maintenu son influence malgré les sanctions qui lui ont été imposées », a-t-il expliqué.

Dans une autre partie de ses propos, cet analyste a souligné que l'Occident tente de remplacer l’actuel gouvernement iranien par l’ancien régime du Shah.

« Mais le peuple iranien a fait preuve d’unité en temps de crise. En d’autres termes, l’unité des Iraniens a fait peur aux États-Unis », a-t-il réitéré. Et de poursuivre: « Démocrates et Républicains ont un seul objectif: préserver les intérêts américains et prolonger la présence des États-Unis dans la région du Moyen-Orient. Néanmoins, le Parti démocrate américain estime que les sanctions imposées par Trump déboucheront sur l’unification des puissances mondiales contre les États-Unis. La Russie et la Chine soutiennent l'Iran parce que son rôle laisse un impact positif dans la région. La classification du terrorisme dans le monde est conforme aux intérêts économiques des États-Unis. »

Plus loin dans ses propos, il a déclaré: « Prêtez attention à la situation du Soudan pour qui les sanctions américaines n’ont pas la moindre importance. »

Wafiq Ibrahim a noté que les relations entre Ankara et Washington se sont ternies comme jamais en raison de toute une série de sujets, y compris le rapprochement de la Turquie aux Frères musulmans.

Néanmoins, malgré les relations tendues avec Ankara, les États-Unis tentent de faire sortir la Turquie du camp russe. La Turquie a acheté des S-400 à la Russie, ce qui a inquiété Washington.

« La décision d'acquérir nos systèmes S-400 par la Turquie, pays de l'OTAN, est un événement important. Ils protégeront la Turquie de toute attaque aérienne », a déclaré Viktor Kladov, directeur de la coopération internationale et de la politique régionale de la société d'État Rostec.

Assassinat de Khashoggi: Trump soutient l’Arabie saoudite

Selon l’analyste libanais, les États-Unis essaient d'empêcher l’aggravation de la crise dans le but de préserver le pouvoir du clan des Ale Saoud.

Aux yeux de Wafiq Ibrahim, les États-Unis tentent d'arracher plus de concessions à l’Arabie saoudite suite à l'affaire de Khashoggi.

En allusion aux sanctions anti-iraniennes imposées par les États-Unis, il a affirmé que la Résistance n’en serait pas affaiblie.  

« Cependant, si des sanctions sont appliquées à l'Iran, cela affectera 60% des Libanais. Si le prochain cabinet libanais est mis en place sans les représentants sunnites indépendants, le gouvernement libanais sera soumis au prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane », a-t-il signalé avant de conclure: « Washington sait que les sanctions ne toucheront pas le Hezbollah libanais. Les États-Unis soutiennent Israël face aux Palestiniens opposés au "Deal du siècle" qui prévoit une normalisation des relations avec le régime de Tel-Aviv.

Mots clés

Dec 07, 2018 11:57 UTC
commentaires