Dec 09, 2018 20:06 UTC
  • Bombe à retardement US en Irak ?

Une autorité locale en région autonome du Kurdistan irakien a levé le voile sur le rôle des États-Unis dans l’organisation et le fonctionnement du groupe terroriste Daech.

Rechad Galali, responsable du comité de l’Union patriotique du Kurdistan à Makhmour, a déclaré au site SNN que des dizaines d’éléments de Daech s’étaient retranchés dans les hauteurs de la région et qu’ils servaient de vassaux aux États-Unis pour défendre les intérêts américains en Irak.

Dans les montagnes de Ghare-Tchoukh qui s’étendent sur 27 kilomètres, se trouvent 300 terroristes et leurs proches. Chaque jour, de la nourriture, de l’eau et d’autres produits leur parviennent par véhicule, a indiqué Galali. 

Ces terroristes sont issus des zones locales. Ils ont été formés et organisés par les forces américaines et ils sont soutenus par certaines monarchies arabes du golfe Persique.

« Si les Américains en ont besoin, leur première action sera de s’emparer du district de Qayyarah à 60 kilomètres du sud de Mossoul avant de prévoir la reprise de la ville entière », a-t-il affirmé avant d’ajouter que Makhmour était une autre région dont les terroristes de Daech cherchaient à prendre le contrôle.

Rechad Galali a également précisé que des dizaines de terroristes étaient cachés dans les forêts qui s’étendent de la région de Gavir (province de Ninive) jusqu’à l’est de la région de Sharghat (province de Salaheddin). En raison de la présence des forces américaines dans la zone, l’armée irakienne et les peshmergas sont incapables d’agir.

Mots clés

commentaires