Dec 10, 2018 08:44 UTC
  • Syrie: manif anti-US à Qamichli

Les habitants de Qamichli sont descendus dans la rue pour condamner haut et fort la présence illégitime des États-Unis et de la Turquie en Syrie.

Une manifestation anti-américaine a eu lieu, ce dimanche 9 décembre, dans la ville syrienne de Qamichli située dans la province de Hassaké pour protester contre la présence illégitime américano-turque dans ce pays.

Une manifestation a eu lieu dans la banlieue nord-est de la province de Hassaké, contre la présence illégitime des forces américaines et turques en Syrie qui constitue une violation des lois et des traités internationaux.

Les manifestants ont condamné les implications américano-turques en Syrie et leurs tentatives de saper la solidarité nationale dans l’est de la Syrie.

Les manifestants ont également condamné la récente visite en Syrie de l’ancien ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, avant de qualifier cette visite de complot contre le peuple syrien.

Il est à noter que récemment l’ancien ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, s’est rendu à Qamichli pour rencontrer des responsables kurdes dans cette ville.

La province de Hassaké est d’une superficie de 23 334 kilomètres carrés et elle abritait en 2010 presque 1 500 000 habitants. Hassaké, Qamichli, Ras al-Aïn et al-Malikiyah comptent parmi les villes importantes de la province de Hassaké, une province pétrolifère qui nourrit une majeure partie de l’économie syrienne et qui suscite les convoitises américaines, françaises et britanniques.

En 2012, les terroristes du Front al-Nosra et de Daech se sont emparés des parties de la province de Hassaké, dont al-Chaddadeh. L’armée syrienne est donc passée à l’acte pour les repousser et a finalement réussi à y rétablir un calme relatif. Or la présence croissante des Américains et des Français, la multiplication de leurs bases dans cette région l'ont largement déstabilisée.

Le Pentagone a implanté, en novembre 2015, une base militaire à Ramilan, une localité appartenant à la province de Hassaké, sous prétexte de lutter contre les terroristes de Daech et dans le vrai objectif de contrer l’armée syrienne.

 

Mots clés

commentaires