Dec 15, 2018 14:03 UTC
  • Bouclier du Nord: 1ers lâchages!

Israël reconnaît son impuissance face aux cerfs-volants incendiaires en provenance de la bande de Gaza.

L’ancien ministre israélien des Affaires militaires, Moshe Ya'alon a réaffirmé sur son compte Twitter que le Hamas avait déséquilibré les rapports de force au détriment d’Israël.

Moshe Ya'alon a également reconnu qu’Israël restait impuissant face aux cerfs-volants et aux ballons incendiaires, en provenance de la bande de Gaza, ciblant les colonies israéliennes.

Moshe Ya'alon, à l’origine de plusieurs guerres contre la bande de Gaza, a déclaré que « cela fait quatre ans qu’Israël a perdu sa pleine capacité de réaction envers le Hamas ».

Moshe Ya'alon n’a pas hésité à critiquer directement le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en disant que sa politique sécuritaire vis-à-vis du Hamas à Gaza ne servait à rien.

Concernant le début des opérations israéliennes du Bouclier du Nord, l’ancien ministre des Affaires militaires a écrit : « Cela fait des années que nous sommes informés de l’existence des tunnels du Hezbollah à la frontière. Je m’étonne pourquoi l’armée israélienne a décidé de choisir ce moment pour lancer l’opération du Bouclier du Nord. »

Des centaines de colons israéliens se sont rassemblés, jeudi 13 décembre, devant le domicile du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Tel-Aviv afin d’exprimer leur colère contre les politiques de son gouvernement et de protester contre l’insécurité régnant dans les territoires occupés.

Trois militaires israéliens ont été tués et deux autres blessés, jeudi 13 décembre, lors d’une opération menée par de jeunes Palestiniens près de la ville de Ramallah, en Cisjordanie. 

L’opération palestinienne a été menée en représailles à deux attaques séparées des forces israéliennes, lancées le même jour en début de matinée et qui avaient coûté la vie à deux Palestiniens du nom d'Achraf Naalwa et de Saleh al-Barghouthi. L’une des attaques israéliennes s’est produite à Naplouse et l’autre à Ramallah, toutes deux en Cisjordanie.

Mots clés

commentaires