Dec 18, 2018 18:12 UTC
  • Un missile de la Résistance palestinienne lors d’une parade militaire.
    Un missile de la Résistance palestinienne lors d’une parade militaire.

Les militaires israéliens redoutent la guerre. Malgré de vastes campagnes vantant les mérites des nouveaux équipements militaires fournis à l’armée de terre israélienne, la réalité est que les forces terrestres israéliennes sont inefficaces.

À l’heure actuelle, Tel-Aviv compte surtout sur ses forces aériennes, ajoute un article publié ce mardi 18 décembre par le site web de l’agence de presse iranienne Mehr News.

L’armement modèle de la Guerre de 33 jours, le char Merkava qui, à une époque, faisait couler beaucoup d’encre au sein des milieux médiatiques et militaires israéliens, s’est transformé de nos jours en un cercueil ambulant.

Avant la Guerre de 33 jours en 2006, les soldats israéliens préféraient passer leur service militaire au sein des unités blindées ; ils avaient l’impression que leur sécurité y serait plus assurée. À présent, les commandants militaires israéliens n’ont d’autre choix que d’obliger des soldats à intégrer les unités blindées.

À l’antenne de la fameuse chaîne 10 de la télévision israélienne, le sociologue Zeev Menachem reconnaît cette peur. « Aujourd’hui la situation a complètement changé et c’est très dangereux », souligne le sociologue israélien.

« À l’école, on à l’habitude de dire aux enfants israéliens que nos militaires sont invulnérables, alors que notre génération d’habitants du Sud israélien vit constamment dans la peur d’être enlevé à tout moment par les combattants du Hamas. »

Le camp israélien est envahi par la peur des missiles de la Résistance palestinienne : 

« Nous aurons, à l’avenir, une génération faible dont l’inconscience causera la défaite lors la guerre face à la Résistance. D’ici huit ans, ils seront devenus des soldats qui devront protéger Israël ; mais ils sont issus d’une génération qui a grandi dans la peur de nos ennemis, une génération ayant passé de longues heures dans des refuges où retentissait l’alarme rouge des attaques aux missiles du Hamas. Les enfants d’aujourd’hui ne feront pas une génération de guerriers, mais plutôt une génération peureuse, désemparée et désobéissante obsédée à jamais par la peur des combattants du Hamas. »

Il faut pourtant à souligner que les déclarations du sociologue israélien, bien qu’elles témoignent de la peur des Israéliens envers les missiles de la Résistance palestinienne, sont enclines, dans une certaine mesure, à faire passer les militaires israéliens pour des êtres innocents et inoffensifs, alors que leurs lourds antécédents en matière de crimes contre des femmes et des enfants palestiniens sont de notoriété publique.

 

Mots clés

commentaires