Jan 08, 2019 19:51 UTC

En décembre 2018, Israël avait lancé la soi-disant « guerre des tunnels » pour détruire des tunnels souterrains présumés du Hezbollah, en territoire israélien.

Cette opération est le dernier épisode en date de la confrontation entre Israël et la formation de la résistance libanaise. Plusieurs rapports d’experts à Tel-Aviv considèrent cette opération en rien de plus qu’une tentative de détourner l’attention de la part de Netanyahu, qui sent l’étau se resserrer autour de lui, en référence à la recommandation de la police israélienne d’inculper « Bibi » dans une troisième affaire de corruption présumée.

Mais la question qui se pose est aussi de savoir pourquoi le secrétaire général du Hezbollah n’a pas réagi aux informations sur la soi-disant guerre des tunnels...

André Chamy, juriste et analyste politique, intervient à ce sujet.

 

Mots clés

commentaires