Feb 16, 2019 18:45 UTC
  • L'arme de dissuasion massive du Hezbollah?

Le secrétaire général du Hezbollah libanais Seyyed Hassan Nasrallah a prononcé un discours par vidéoconférence, ce samedi 16 février, à l’occasion de la commémoration annuelle des « commandants martyrs ».

Il a souligné que « les États-Unis et le régime sioniste tentent, depuis des décennies, de détruire la Résistance ; ils n’y sont pas arrivés et ils n’y arriveront pas ».

Dans une autre partie de son discours, il a fait allusion au processus de normalisation des relations de certains pays arabes du golfe Persique avec Israël et des rencontres de leurs dirigeants avec des responsables israéliens, sans manquer de rappeler que « la coalition d’agression saoudo-émiratie takfiriste est un instrument aux mains des États-Unis pour la réalisation de leurs projets ».   

« La réunion de Varsovie ne nous fait pas peur et son objectif est de normaliser Israël et de mettre fin à la cause palestinienne, ce qui était évident en l’absence de toute mention de la Palestine lors de la conférence, », a-t-il ajouté.

Signalant que la cause palestinienne a été le grand absent de cette rencontre, il a appelé les peuples arabes et musulmans à intensifier la bataille contre la normalisation avec l’entité sioniste dans leur pays. Car selon lui, « c’est la moindre des choses à faire en l’état actuel pour ceux qui n’ont pas d’armes pour combattre ».

S’attardant sur la Conférence de Varsovie, Seyyed Hassan Nasrallah a déclaré que son objectif était de normaliser avec Israël, de soutenir Benjamin Netanyahu, de mettre fin à la cause palestinienne, d’encercler l’Iran et de viser l’axe de la Résistance, mais elle a échoué et n’a eu aucun résultat.

Le secrétaire général du Hezbollah s’est attardé ensuite sur l’Iran pour dire que « l’Iran est tellement fort que personne n’ose l’attaquer ».

En allusion à la tenue grandiose de la marche du 11 février en Iran, Nasrallah a déclaré que la présence de millions d’Iraniens à cette marche générale a été la réponse ferme de la nation iranienne aux ennemis. L’Iran a communiqué un message au monde entier en annonçant que « son Ordre est puissant, sa nation est présente sur la scène et ses différentes générations sont disposées à se sacrifier pour sauvegarder les idéaux de la Révolution ».

« Lorsque le ministre des Affaires étrangères du gouvernement démissionnaire de Mansour Hadi s’est assis près de Netanyahu à la conférence de Varsovie, cela a montré que les États-Unis et le régime sioniste se trouvent derrière la guerre contre le Yémen. La guerre au Yémen est une guerre américano-israélienne exécutée et réalisée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne les évolutions en Syrie, le secrétaire général du Hezbollah a indiqué que « ce sont l’armée syrienne, ses alliés russes et iraniens et la Résistance qui ont vaincu Daech ». « En Syrie, après la libération d’Abou Kamal et Deir ez-Zor, les Américains ont empêché la destruction de Daech, prolongeant artificiellement de 15 mois la vie de ce groupuscule. Mais, aujourd’hui, le grand hypocrite “Trump” annonce l’échec de Daech. Celui qui a libéré la région et écarter le danger de Daech a été l’axe de la Résistance et pas l’Amérique hypocrite. »

Mots clés

commentaires