Feb 20, 2019 15:11 UTC
  • Sud d'Arabie: jusqu'où ira Ansarallah?

L'annonce de l'engagement israélien dans les combats contre le peuple yéménite a plutôt de mauvaise augure, la vaste offensive des mercenaires saoudiens à Jizan ayant été violemment repoussée.

Les forces de l’armée et des combattants d’Ansarallah ont en effet repoussé, mercredi 20 février, une attaque des mercenaires saoudiens à Jizan, située dans le sud-ouest du royaume et plus précisément sur les frontières saoudo-yéménites.

Selon la chaîne d’information yéménite, al-Masirah les agresseurs saoudiens ont essayé, mercredi 20 février, de s’emparer d’un certain nombre de positions des forces yéménites sur le mont Qaïs (Jabal Qaïs) à Jizan.

Selon ce rapport, les tentatives des forces d’agression saoudiennes sont vouées à l’échec grâce à l’intervention rapide des troupes de l’armée et des combattants des Comités populaires (Ansarallah).

Selon al-Masirah le bilan des pertes est trop lourd dans le camp pro Riyad.

Dans le même temps, les forces yéménites ont lancé une opération d’envergure surprise contre les militaires saoudiens et leurs mercenaires sur l’axe sud-ouest saoudien et plus précisément sur le front de Najran. Après plusieurs heures d’accrochages intenses, les forces yéménites sont parvenues à prendre le contrôle de plusieurs zones situées entre « Rashahat al-Sharqiyah et Rashahat al-Gharbiyah » à Najran.

Des dizaines de mercenaires et de militaires saoudiens ont été liquidés ou blessés au cours de cette opération et de lourds dégâts leur ont été infligés.

Après avoir collecté des informations précises, l’artillerie de l’armée yéménite a pilonné vigoureusement un repaire des militaires saoudiens à Raqabat al-Halq dans le sud de Najran tuant des dizaines de mercenaires et de militaires saoudiens.

Selon une nouvelle en provenance de Raqabat al-Manar, l’unité d’artillerie d’Ansarallah a pilonné précisément un bastion des militaires saoudiens et leur a infligé des dégâts considérables.

À l’heure actuelle, des parties du sud-ouest de la province de Najran, en Arabie saoudite, sont placées sous le contrôle des forces yéménites et les tentatives des mercenaires et des forces militaires saoudiennes pour en reprendre le contrôle ont été capotées.

Selon des informations parvenues du nord-est de la province de Saada, l’unité des forces yéménites a visé un fief des militaires saoudiens dans la région d’as-Sawah. Les tireurs d’élite yéménites y ont aussi abattu un officier saoudien.

Le website d'information iranien Mashreq News affirme que les forces yéménites sont sur le point de nettoyer les régions occupées du nord-est de Saada et d’atteindre les frontières communes avec Najran et l’entrée de la province yéménite d’al-Jawf depuis l’axe nord-ouest.

Les forces yéménites projettent de nettoyer les régions occupées du nord-est de Saada et de se diriger ensuite vers les frontières communes avec la province méridionale saoudienne de Najran, ce sera là un gain stratégique de taille puisqu’ils auront accès à la porte d’entrée nord-ouest d’al-Jawf.

Ce gain leur permettra d’étendre leur opération dans le sud saoudien.

Cette victoire stratégique intervient moins d’une semaine après la conférence de Varsovie où le régime de Tel-Aviv a explicitement reconnu son intervention dans la guerre contre le Yémen et a laissé entendre vouloir intensifier ses opérations pour contrer l’offensive en pleine extension dans le ud yéménite.

Près de 10 % de la superficie de la province de Saada (le plus important QG d’Ansarallah), dont de petits districts dans le Nord, le Nord-Ouest et le Nord-Est (al-Baqqa, al-Sawah, Baqem, Abwab al-Hadid, etc.) qui ont des frontières communes avec des provinces du sud saoudien, demeurent occupés par les mercenaires à la solde de Riyad. Une fois Saada libérée totalement, Ansarallah saura mettre à profit sa présence dans le sud saoudien à titre d'un extraordinaire levier de pression. 

 

Mots clés

commentaires