Feb 21, 2019 11:32 UTC
  • Syrie: les Hachd renvoient des renforts

Les forces irakiennes se mobilisent le long de la frontière syrienne alors que les groupes terroristes tentent d’infiltrer le territoire irakien. Certains politologues pointent du doigt les USA, les accusant d'une nouvelle tentative de donner de la légitimité à la reconduction de la mission de leurs troupes en Irak. Ni le gouvernement ni la population ne peuvent plus supporter l'occupation de leur territoire.  

Simultanément à l’évacuation des terroristes takfirsites de l’est de l’Euphrate afin de les reloger dans d’autres localités du pays en vertu d'un accord secret entre les États-Unis, les Forces démocratiques syriennes (FDS) et Daech, les forces des Hachd al-Chaabi se sont déployées le long de la frontière syrienne pour surveiller les agissements des terroristes et empêcher leur fuite vers l'Irak, sous peine d’être capturés dans la province de Deir ez-Zor.

Le site web Muraselon révèle que plus de 40 camions ont emmené 1 500 terroristes de Daech et leurs proches de la région d'al-Baghouz vers al-Amar, région la plus riche en pétrole en Syrie.

Les FDS ont annoncé ce mercredi qu'elles avaient envoyé des camions vers al-Baghouz afin de transférer les civils mais toutes les images diffusées montrent que des terroristes se trouvaient à bord de ces véhicules.

Selon une récente déclaration du ministère irakien de la Défense, l’armée a expédié des renforts dans la région occidentale de la province d'al-Anbar. Le ministère a notamment annoncé l'envoi de renforts de la 37e brigade d'infanterie de la 9e division blindée à la ville frontalière d'al-Qaem.

« L'objectif est la protection totale de la frontière irako-syrienne afin d'empêcher l'infiltration de groupes terroristes de Daech sur le sol irakien », a déclaré le ministère de la Défense nationale dans un communiqué publié mercredi 20 février.

« En ce qui concerne la bande frontalière, toutes les unités militaires sont en état d’alerte total pour faire face à tout danger éventuel. Toutes les armes, les engins et les véhicules sont disponibles à titre de précaution pour faire face aux dangers éventuels de Daech qui se sont enfuis pour traverser ou se faufiler en Irak », a déclaré un brigadier-général du commandement des opérations de Jazira dans une vidéo publiée mardi par le ministère de la Défense.

« Les héros de la deuxième division de la 27e brigade d’infanterie continuent de fortifier et de consolider les points d’observation », a ajouté un colonel de l’armée.

Les éléments de Daech seraient à l’heure actuelle confinés à quelques centaines de mètres du territoire irakien dans la région orientale de la vallée de l'Euphrate.

Mots clés

commentaires