Mar 19, 2019 23:05 UTC
  • Nouvelle marche maritime à Gaza

Les Palestiniens de la bande de Gaza ont organisé aujourd’hui, mardi 19 mars 2019, une marche dite « maritime » dans le but de lever le blocus de la bande de Gaza, marche qui a été réprimée par le régime israélien, selon un rapport de l’agence de presse Tasnim citant Paltoday.

Paltoday a rapporté que les militaires israéliens et les bateaux de guerre de ce régime avaient lancé des gaz lacrymogènes sur les participants au rassemblement et que certains d’entre eux avaient été asphyxiés.

Selon le rapport, un grand nombre de citoyens palestiniens vivant dans la bande de Gaza ont participé à la marche maritime d’aujourd’hui, avec des drapeaux et des banderoles sur lesquelles étaient inscrits des slogans revendiquant le droit au retour des réfugiés et des déplacés.

« Bien que l’occupant sioniste dispose des outils et des instruments de guerre très avancés, nous affronterons ce régime et nous n’abandonnerons jamais », a déclaré le cheikh Khazar Habib, l’un des dirigeants du Jihad islamique.

« Le peuple palestinien a deux options, la première est de continuer la résistance face à l’oppression et la seconde, c’est aussi de résister et de ne pas céder devant le régime sioniste », a-t-il ajouté.

Le Comité national pour la levée du blocus a organisé ces 6 derniers mois plusieurs voyages en mer sur les côtes de la bande de Gaza ou le long de ses frontières nord, et ce, dans le but de lever le blocus naval. Mais les forces d’occupation ont réprimé à chaque fois les participants et ont arrêté les personnes à bord des bateaux. En outre, depuis le 31 mars dernier aussi, les Gazaouïs organisent chaque vendredi un rassemblement à la frontière est de la bande de Gaza avec la Palestine occupée, également pour insister sur la nécessité de lever le siège imposé à leur région.

Cette Marche du grand retour a été lancé le 31 mars 2018 en invoquant la résolution 194 du Conseil de sécurité des Nations unies, résolution dont le paragraphe 11 fait référence au droit de retour des réfugiés palestiniens dans leur pays. Depuis lors, plus de 260 Palestiniens sont morts en martyrs et des milliers d’autres blessés par les militaires du régime israélien.

 

 

Mots clés

commentaires