Sep 09, 2019 12:39 UTC

Au sommaire: 

1- Le tout nouveau Su-57 déjà en Syrie

L’avion de cinquième génération russe Su-57, à peine sorti de production et à peine présenté au Salon international de l’aéronautique et de l’espace MAKS 2019 qui a connu une forte présence des fabricants occidentaux, vole déjà en Syrie en zone de guerre.

Tout se passe comme si les sanctions occidentales avaient poussé l’industrie russe à montrer au monde que ces sanctions, justement, ne marchent pas.

En effet, dix jours après la présentation du Su-57 au président turc, qui souhaite le commander après avoir acheté les missiles antiaériens russes S-400, le super avion russe est déjà en service en Syrie. Aux sanctions, la Russie a su répondre par la qualité et par sa rapidité juste avant une rencontre importante entre la Turquie, la Russie et l’Iran pour discuter de la Syrie.

La présence de Su-57 en Syrie prouve que premièrement cet avion de chasse est tout à fait opérationnel et que la Russie mène une longueur d’avance sur la stratégie militaire.

De nouvelles importantes seront dévoilées le 16 septembre 2019 lors d’une rencontre importante entre la Turquie, la Russie et l’Iran pour discuter de la Syrie.

Source: Réseau International

2- Bombes nucléaires US défectueuses

Les États-Unis ont dû différer le lancement de la production en masse de bombes à hydrogène modernisées B61-12. La raison en est la courte durée de vie de certains de leurs composants, en deçà des 20 ans prévus.

Le lancement de la production en série des bombes à hydrogène modernisées B61-12 sera retardé d’un an et demi après que des tests de résistance ont montré que certains de leurs composants n’étaient pas capables de rester fonctionnels plus de 20 ans, période pendant laquelle la bombe est censée être prête pour utilisation, annonce Defence News.

Selon Charles Verdon, haut responsable de l’Administration nationale de sécurité nucléaire (NNSA), le même problème concerne les ogives nucléaires W88 destinées aux missiles balistiques Trident II qui équipent des sous-marins de la Marine américaine.

Initialement, le lancement de la production en série des armements en question était prévu pour 2020.

D’ailleurs, Charles Verdon précise que les délais pourraient être restreints car la NNSA a reçu plusieurs propositions concernant le remplacement des composants fragiles.

Source: Sputnik

3- Entretien Poutine-Macron  

L’accord sur le nucléaire iranien, l’échange des prisonniers entre Moscou et Kiev du 7 septembre, le maintien de contacts entre la Russie et la France, telles étaient les questions abordées lors de la conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, a annoncé dans un communiqué le Kremlin le 8 septembre.

Dans la droite ligne de la rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au Fort de Brégançon le 19 août dernier, les deux présidents se sont entretenus par téléphone.

La situation concernant l'accord international sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015 (PGAC) a également été soulevée lors de leur conversation.

Ils ont également convenu de garder contact par téléphone ainsi que par des rencontres.

4- La ville iranienne de Hamedan accueille le prochain sommet des Routes de la soie

Le maire de Hamedan a annoncé la tenue du prochain sommet des Routes de la soie dans la ville au mois d'octobre, avec la participation des représentants de 25 pays.

Abbas Sufi, qui a fait cette annonce le mercredi 26 juillet lors de la cérémonie de clôture du premier Festival des meilleures idées du tourisme de Hamedan, a ajouté que l'organisation d'un tel événement mettrait en évidence l’importance du potentiel touristique de la ville.

Mots clés

commentaires