• Le président russe Vladimir Poutine (G) et le président américain Donald Trump au Vietnam, le 11 novembre 2017. ©AFP
    Le président russe Vladimir Poutine (G) et le président américain Donald Trump au Vietnam, le 11 novembre 2017. ©AFP

Le président de la Commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération Konstantin Kosachev a déclaré que Washington n'avait pas changé de cap face à Moscou.

Konstantin Kosachev a souligné, jeudi 11 janvier, que l'Occident ne changerait pas de point de vue vis-à-vis de la Russie et qu'il continuerait de faire pression sur Moscou.

"Les gestes antirusses des États-Unis restent immuables mais tout acte hostile contre Moscou serait un suicide pour Washington", a martelé Konstantin Kosachev.

Interviewé par la revue officielle du Conseil de la Fédération, Kosachev a déclaré: "Je suis sûr que les États-Unis ne comptent pas déclencher un conflit contre la Russie car cela serait un suicide pour Washington."

Il s'est ensuite dit pessimiste quant à l'avenir des relations russo-américaines, disant que les pressions et la russophobie des Américains se poursuivraient en 2018 tout comme l'année passée.

 

Mots clés

Jan 12, 2018 09:01 UTC
commentaires