• Méditerranée: Washington craint la présence russe

Un haut responsable militaire américain a déclaré que la Méditerranée s’était transformée en une zone très fréquentée, étant donné les agissements militaires croissants des Russes et des Chinois.

Le vice-amiral James Fogo, commandant du siège de l’US Navy en Europe, a déclaré, le mardi 13 février, que le développement d’une base maritime de la Russie à Tartous en Syrie, avec pour mission de soutenir le président syrien Bachar Assad, et l’implantation d’une première base maritime de la Chine à Djibouti, dans le cadre du programme de Pékin pour étendre son influence sur l’échiquier international, avaient tous intensifié les activités militaires dans la mer Méditerranée.

« Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov est déployé en Méditerranée depuis 86 jours. Cela signifie que les Russes n’y sont pas venus pour partir. Le Kremlin a même acheminé jusqu’à cette région des bateaux équipés de missiles de croisière afin de soutenir les forces russes et leurs alliés en Syrie », a déclaré le vice-amiral James Fogo.

« En Méditerranée, les Russes ont étendu leurs opérations en tirant des missiles de croisière, d’autant plus qu’ils organisent des patrouilles dans la mer Baltique et dans le nord de l’océan Atlantique. C’est ainsi qu’ils ont fait étalage, devant l’OTAN et des membres observateurs comme la Suède et la Finlande, de leur capacité de créer une zone sûre qui les protège vis-à-vis de leur ennemi. C’est la raison pour laquelle les alliés européens sont intéressés par le fait de mettre sur pied un système de défense aérienne et balistique unifiée. »

Le commandant américain a ensuite rappelé l’interception récente d’un avion Lockheed P-3 Orion de l’US Navy par un avion de chasse russe de type Soukhoï Su-27, qui survolait fin janvier les eaux internationales de la mer Noire.

Mots clés

Feb 14, 2018 20:59 UTC
commentaires