Ils étaient des centaines à défiler dans les rues de Washington pour protester contre la conférence d’AIPAC, le soutien américain à Israël et exigeant la justice et la liberté pour la Palestine.

Des centaines de manifestants se sont rassemblés, dimanche 4 mars, devant la Maison Blanche pour exprimer leur protestation contre la tenue de la conférence de l’AIPAC à Washington.

Le rassemblement a été organisé à l’appel des organisations arabo-américaines au moment de la tenue de la conférence annuelle de l’AIPAC pour protester contre le soutien sans ambages des États-Unis au régime occupant israélien et ses politiques répressives à l’encontre des Palestiniens.

Les protestataires, rassemblés devant la Maison Blanche, frappaient sur les barrières qui les séparaient de l’entrée du centre de convention où se déroulait l’événement d’une semaine et criaient : « L’AIPAC doit partir ».

L’AIPAC est un des lobbies les plus puissants des États-Unis, créé en 1951 avec comme objectif de soutenir Israël. Il organise chaque année une conférence à Washington réunissant des lobbyistes pro-israéliens et des législateurs américains pour discuter de la politique américaine à propos d’Israël.

Les participants au rassemblement réclamaient la justice et la liberté pour la Palestine.

« Nous sommes ici aujourd’hui pour montrer au monde que la cause palestinienne ne mourra jamais », a déclaré une protestataire au reporter de la chaîne Al-Mayadeen.

Des images sur les réseaux sociaux ont montré des gens brandissant des pancartes en soutien à la Palestine.

« Trump et son gouvernement ne respectent pas les droits internationaux des autres nations », a dit un autre manifestant.

Les manifestants dénonçaient le soutien apporté par le Congrès US à Israël et exigeaient la fin de l’occupation de la Palestine.

« L’AIPAC achète les hommes politiques américains pour en faire des représentants d’Israël. Nous leur disons Non », a noté un autre manifestant.

Les manifestants réclamaient, aussi, le rapatriement des réfugiés palestiniens.

Israël, qui bénéficie depuis des lustres du soutien sans faille des États-Unis, envisage d’obtenir, lors de cette conférence 2018 de l’AIPAC, plus de concessions à l’administration Trump et au Congrès US.

Mots clés

Mar 05, 2018 08:32 UTC
commentaires