• Le Pentagone se dit inquiet des S-300 de l’Iran

« Les systèmes de défense antiaérienne S-300 que l’Iran a achetés à la Russie sont désormais opérationnels », a annoncé le Pentagone au Sénat des États-Unis.

Le directeur de l’agence du renseignement militaire du Pentagone, le général Robert Ashley, a présenté un rapport à la commission des forces armées du Sénat américain concernant la capacité actuelle de la défense antiaérienne de la République islamique d’Iran.

Bien que le système S-300 soit un système défensif, le général Ashley souligne que l’installation de ce système en Iran est une source d’inquiétude pour les États-Unis et Israël.

« Avec le système S-300, la DCA iranienne se dote de missiles à longue portée », a-t-il souligné. Les autorités militaires américaines et israéliennes prétendent qu’il est absolument nécessaire que les États-Unis vendent plus d’avions F-35 à Israël pour que l’aviation israélienne garde sa « supériorité » par rapport à la défense iranienne.

D’après le rapport du général Ashley au Sénat des États-Unis, l’Iran continue à développer ses armes conventionnelles pour augmenter sa force de dissuasion et pouvoir contrôler les points stratégiques comme le détroit d’Hormuz en cas de conflit militaire majeur.

Quant à la puissance balistique de la République islamique d’Iran, le directeur de l’agence du renseignement militaire du Pentagone a déclaré que l’Iran continuait à optimiser ses missiles, en augmentant leur portée et leur précision.

Mots clés

Mar 08, 2018 05:34 UTC
commentaires