• Londres repart en guerre contre Poutine

Le Royaume-Uni envisage, par le biais de rassemblements de leaders mondiaux cette année, de mettre en place une coalition internationale contre la Russie.

Selon The Guardian, la Grande-Bretagne utilisera une série de rassemblements de leaders mondiaux cette année - les sommets du G7, du G20, de l’OTAN et de l’UE - pour essayer de créer une coalition mondiale contre la Russie après les attaques chimiques présumées en Syrie et au Royaume-Uni.

Le gouvernement britannique envisage de changer sa stratégie de conciliation à l’encontre de la Russie et d'entrer à nouveau en conflit avec ce pays. Selon The Guardian, les bases d’une telle approche ont déjà été mises sur place.

« Le ministre britannique des Affaires étrangères considère la réponse de la Russie suite à l’attaque chimique dans la ville syrienne de Douma et l'incident à Salisbury (affaire Skripal) comme un tournant décisif et pense qu’il existe un soutien international pour en faire plus », selon les déclarations d’un responsable de Whitehall accordées au journal britannique.

« Les domaines les plus susceptibles d’être ciblés par le Royaume-Uni sont la lutte contre la "désinformation russe" et la "recherche d’un mécanisme pour administrer la responsabilité de l’utilisation des armes chimiques à la Russie" », a ajouté la même source.

The Guardian a rapporté que l’opposition britannique soutient également les nouvelles sanctions contre la Russie, cependant, elle aimerait que d’autres pays se joignent à Londres dans une stratégie d’« endiguement » envers la Russie qui impliquerait la cybersécurité, la position militaire de l’OTAN, plus de sanctions et la lutte contre la « propagande russe ».

Mots clés

Mai 05, 2018 09:44 UTC
commentaires