• Paris : « la diplomatie US est déstabilisatrice »

Le ministre français des Affaires étrangères a qualifié de « déstabilisatrice » la politique étrangère de Donald Trump.

À l’antenne de la chaîne de télévision française CNews, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a qualifié d’un « pas en avant » et d’« historique » le sommet Kim-Trump, dénonçant toutefois les gestes diplomatiques du président américain.

« En l'espace d'une journée, vous voyez le président Trump attaquer M. Trudeau qui est un allié historique et vous voyez le président Trump rompre avec ses alliés après le sommet du G7 au Québec et le lendemain, vous le voyez embrasser pratiquement un dictateur né dans un despotisme communiste. Trump disait qu'il était complètement opposé à la dictature, à peine quelques jours auparavant. Nous sommes dans une situation déstabilisante. Le président Trump a décidé de démanteler progressivement les mécanismes du multilatéralisme, créés après la dernière guerre. C'est une période d'incertitude et de risque où l'Amérique se referme dans sa forteresse de pouvoir. », a déclaré Jean-Yves Le Drian, ce mercredi 13 juin, lors d’un entretien télévisé.

La décision du président américain d’imposer des tarifs douaniers lourds à l’aluminium et à l’acier en provenance de l’Union européenne s’est transformée en un sérieux point de désaccord divisant les USA et leurs alliés au G7 (Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, États-Unis et Canada). Le sommet du G7 a eu lieu vendredi et samedi au Québec. Trump a qualifié Justin Trudeau de « malhonnête » et de « faible ».

Comme de nombreux dirigeants, Le Drian, lui aussi, a soulevé des doutes quant à la façon dont la promesse de Kim d'aider à débarrasser la péninsule coréenne des armes nucléaires pourrait être réalisée.

« Le père de Kim Jong-un avait auparavant montré des gestes de dénucléarisation qui n'ont jamais abouti à rien », a déclaré Le Drian.

« Alors, aujourd'hui nous avons une bonne nouvelle, prenons-la telle qu’une bonne nouvelle, mais assurons-nous que cette volonté de dénucléarisation, qui a été affichée lors de ce sommet, soit vraiment irréversible et vérifiable », a-t-il précisé.

Le président américain a retiré, ce dimanche 10 juin, son soutien au communiqué final du G7, en signe de protestation contre les récentes déclarations du Premier ministre canadien.

Quelques heures avant, Trudeau avait promis lors de sa conférence de presse l’imposition de lourdes taxes sur les produits importés américains. La décision du Canada est une réponse à la promulgation par Washington de taxes de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium, dont devront à présent s’acquitter les pays européens et le Canada.  

Jun 13, 2018 17:55 UTC
commentaires