À Nantes, six jours après la mort d’un jeune homme tué par un policier français, la situation reste tendue.

La mort d’Aboubakar ravive des tensions déjà exacerbées autour de la question des violences policières. Mais est-ce seulement la violence policière qui gène le peuple français ? Ne s'agit-il pas d'une révolte anti-système qui refait surface à Nantes ? 

 

Voici les explications d'Alexandre Rougé, journaliste et analyste politique à ce sujet.

 

Mots clés

Jul 10, 2018 04:21 UTC
commentaires