• Syrie: le jeu trouble d'Amsterdam

Les médias néerlandais ont levé un coin du voile sur les aides militaires et financières que fournissent les Pays-Bas aux groupes Syrie, lesquels sont inscrits sur la liste des organisations terroristes de ce pays.

Selon des enquêtes fraichement menées dans les Pays-Bas, les autorités de ce pays ont apporté au cours des dernières années des aides militaires et  financières aux groupes terroristes, a rapporté Sputnik.

Selon le quotidien Trouw et la Fondation néerlandaise de radiodiffusion (Nederlandse Omroep Stichting - NOS), durant ces derniers années, les autorités néerlandaises ont livré des équipements véhicules militaires à Front al-Chamiya, un groupe inscrit sur la liste des organisations terroristes même aux Pays-Bas. Le Front en question est actif à Alep. 

Les autorités néerlandaises ont également soutenu d’autres groupes terroristes en Syrie en violation du droit international. Les noms d'autres groupes terroristes n’ont pas été cités. Aux Pays-Bas, la liste des organisations terroristes est secrète. Mais les journalistes ont réussi à obtenir cette liste après avoir entretenu avec des centaines de témoins.

La diffusion de ce rapport a suscité un tollé général dans ce pays. Les législateurs se disent étonnés de voir un tel rapport. Le ministre des Affaires étrangères a promis de poursuivre cette affaire.  

Après la diffusion de ce rapport, le gouvernement néerlandais a affirmé couper ses aides "aux groupes et organisations opposés au gouvernement syrien".

« L’aide aux groupes opposés en Syrie n’a pas donné les résultats escomptés. Les forces d’Assad remporteront prochainement la victoire sur les champs de bataille. Les Pays-Bas se dit victime des attaques menées par les groupes takfiristes. 

Mots clés

Sep 11, 2018 16:31 UTC
commentaires