Au sommaire :

– Hongrie : Le Parlement européen doit débattre aujourd’hui de l’opportunité de déclencher l’article 7 du traité de Maastricht contre Budapest. La Hongrie est accusée d’avoir violé plusieurs valeurs phares des traités. Il est reproché à la Hongrie et à son Premier ministre Viktor Orban d’avoir mis en place des systèmes électoral et judiciaire injustes. Liberté de la presse, mépris de la société civile sont d’autres points noirs. Viktor Orban aura sept minutes pour s’adresser au Parlement européen et se défendre ce mardi lors de l’assemblée plénière.

– Russie :Les forces armées russes lancent leurs grandes manœuvres annuelles. Baptisées Vostok-2018, elles devraient mobiliser du 11 au 15 septembre 300 000 Russes, 3 000 soldats chinois et des troupes mongoles. Un chiffre considérable représentant plus du double des dernières grandes manœuvres de l’armée soviétique, il y a un peu plus de 35 ans. Pour les 29 pays membres de l’OTAN, la vigilance s’impose.

– Belgique :L’ambassadeur américain en Belgique, Ronald Gidwitz, a prévenu que les États-Unis ne prolongeraient pas indéfiniment et sans modification leur offre pour le chasseur F-35 du groupe Lockheed Martin comme successeur des F-16 vieillissants. L’offre expire le 14 octobre, par ailleurs date des élections communales. « Le prix pourrait être différent, les délais de livraison pourraient être différents, les termes en matière d’entraînement pourraient être différents », a poursuivi M. Gidwitz. « Toutes les choses qui font partie de la proposition américaine devront être renégociées », a-t-il prévenu.

– Iran :Depuis la conclusion de l’accord en 2015, l’Agence internationale de l’énergie atomique a confirmé à douze reprises le respect par l’Iran de ses engagements dans le cadre de l’accord nucléaire. Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, confirme que « l’Iran met pleinement en œuvre ses engagements dans le cadre du Plan global d’action conjoint ».

Mots clés

Sep 11, 2018 16:38 UTC
commentaires