• La Macronie hostile aux chiites

Hier, mercredi 17 octobre, le préfet de la région des Hauts-de-France a ordonné la fermeture du centre chiite al-Zahra à Grande-Synthe dans la périphérie de Dunkerque.

Le préfet Lalande a ordonné la fermeture du centre pour six mois, dans un arrêté daté du 15 octobre, pour le motif de « diffusion de l’islam radical chiite à l’échelle européenne ».

Il a été jugé que « le lieu de culte hébergé dans le centre al-Zahra diffuse des messages légitimant ouvertement le djihad armé ». Le préfet n’aurait pas apprécié les prêches dispensés dans la salle de prière et les écrits distribués aux fidèles ou diffusés sur le net. Il dénonçait aussi « la référence constante aux ouvrages et à la doctrine de l’Ayatollah Khomeini », le défunt fondateur de la République islamique d’Iran.

Le 2 octobre, près de 200 policiers, dont des agents du RAID (chargé de lutter contre le grand banditisme, la criminalité organisée et le terrorisme), se sont rendus au centre al-Zahra pour y mener une vaste opération. Douze perquisitions administratives ont été menées en parallèle, notamment chez les dirigeants de l’association chiite. Trois personnes ont été placées en garde à vue. Le trésorier et fils du fondateur du centre a été placé en détention provisoire et doit être jugé le 24 octobre.

Mots clés

Oct 18, 2018 18:16 UTC
commentaires