• Crash du F-18 US, une riposte chinoise ?

Un F/A-18 américain, un avion de combat multirôle, utilisé dans 6 % de la flotte mondiale d’avions de combat, s’est écrasé, lundi 12 novembre, en mer de Chine orientale. La cause pourrait-elle être un brouillage du système radar du F-18 ?

L’US Navy a affirmé qu’un chasseur F/A-18 a rencontré des problèmes techniques, ce lundi 12 novembre, en mer des Philippines lors d’une opération de routine. Les deux pilotes ont réussi à s’éjecter à temps et sont en bonne santé, a indiqué le communiqué de l’US Navy.

« Un avion de chasse F/A-18 de la marine américaine s’est écrasé lundi dans la mer des Philippines, mais les deux pilotes se sont éjectés et ont été immédiatement été interceptés par un avion de recherche et sauvetage du USS Ronald Reagan », a annoncé la 7e flotte dans un communiqué.

« L’avion a eu des problèmes mécaniques au cours d’une opération de routine », a indiqué la Marine nationale, ajoutant qu’une enquête était en cours.

L’appareil faisait partie de la Carrier Air Wing 5, qui opère à partir du porte-avions Ronald Reagan. « Le CVW 5 est embarqué à bord du Ronald Reagan et est actuellement utilisé dans la zone d’opérations de la 7e Flotte américaine afin d’appuyer la sécurité et la stabilité dans la région indo-pacifique », selon le communiqué de la Marine américaine cité par Sputnik.

Or, une information a été, auparavant, diffusée par la chaîne de télévision japonaise NHK faisant part du crash d’un avion de combat US F/A-18 dans la région de l’île japonaise d’Okinawa. L’appareil se serait écrasé en mer de Chine orientale, selon la source qui cite le 11e QG des garde-côtes régionaux et celui de la police préfectorale d’Okinawa.

Ce n’est pas la première fois qu’un avion américain s’écrase en mer de Chine orientale. Ce crash se serait-il produit suite à un brouillage du système radar du F-18 américain, un avion qui est utilisé dans 6 % de la flotte mondiale d’avions de combat ?

Il est vrai que la Chine s’est de plus en plus renforcée dans le domaine de la guerre électronique. L’armée chinoise dispose entre autres des équipements capables de perturber les radars et la communication de l’ennemi dans la défense anti-aérienne et les batailles sur le terrain.

Lors d’un grand défilé, en été 2017, deux modèles de véhicules de reconnaissance électronique dont un avion de brouillage électronique Y-8 et un groupe de drones militaires capables de paralyser et d’éliminer les systèmes d’alerte et de communication de commandement.

« La guerre électronique est devenue une méthode de combat primordiale de la guerre moderne », a indiqué Wu Yafei, chef de la formation d’affrontement électronique chinoise.

Cette nouvelle méthode de guerre inquiète les États-Unis. Le centre des expertises de l’armée américaine a averti, en juin 2018, que les systèmes GPS américains peuvent être les plus vulnérables face à ces armes.

Les États-Unis sont particulièrement préoccupés par les moyens radio-électronique dont disposent la Russie et la Chine, d’après le manuel du centre des expertises de l’armée US, a diffusé, le 27 juin 2018, le Sputnik russe.

 

Mots clés

Nov 12, 2018 10:10 UTC
commentaires