• La France, une poudrière en passe d'exploser

Le ministre français de la Culture a déclaré que la Tour Eiffel et d'autres sites touristiques en France seraient fermés samedi 8 novembre, le gouvernement redoutant "une très grande violence" lors des manifestations du mouvement populaire des "Gilets jaunes". 

Les autorités françaises ont fait part de leur intention de fermer samedi des dizaines de musées et sites touristiques, dont la Tour Eiffel et le Musée du Louvre, par crainte de nouveaux débordements en marge des manifestations.

"On ne peut pas prendre le risque alors qu'on connaît la menace", a déclaré ce jeudi Franck Riester, ministre français de la Culture.

Il a également prétendu que les émeutiers envisageaient de défléchir la manifestation de samedi à Paris. "De nombreux musées parisiens, dont le Louvre et le musée d'Orsay, font partie des sites qui resteront fermés samedi, tout comme l'Opéra, alors que de nouvelles actions des Gilets jaunes sont prévues dans la capitale ce jour-là", a-t-il ajouté.

Alors que l'on s'attend à ce que Paris soit le théâtre de manifestation de masse contre la politique économique du gouvernement français, ce dernier a pris de nombreuses mesures pour réprimer le mouvement lancé.

Des internautes ont publié jeudi des photos disant que des forces de l’armée seraient mobilisées.

Pour sa part, le Premier ministre français Édouard Philippe a annoncé le déploiement de 65 000 forces de sécurité pour samedi à travers le pays.

Les "Gilets jaunes", composés de représentants des classes moyennes et populaires vivant principalement en milieu rural et dans les villes moyennes, ont appelé les Français à descendre massivement samedi 8 décembre dans la rue, malgré l’annonce faite par le Premier ministre sur l'annulation de la hausse de la taxe carbone prévue dans le budget 2019

Le président français Emmanuel Macron, qui avait dit en direct de Buenos Aires, en Argentine, où il participait au 10e sommet du G20, que "les coupables de ces violences ne veulent pas de changement, ils veulent le chaos", craint un regain de violence samedi à Paris.  

La préfecture de police de Paris a appelé les commerçants des Champs-Élysées à fermer leurs portes samedi au cours de la journée de manifestation des "Gilets jaunes", mouvement dont les actions ont commencé le samedi 17 novembre.

En 18 mois à l’Élysée, Emmanuel Macron a proposé une série de réformes économiques, notamment une augmentation de la taxe sur les carburants qui a indubitablement mis de l'huile sur le feu de la colère général dans toute la France. 

Les "Gilets jaunes" ont appelé à manifester une nouvelle fois le samedi 8 décembre, alors que le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé l'annulation de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier et être ouvert à un débat sur l’ISF.

Les syndicats des routiers et des agriculteurs ont également annoncé mercredi qu’ils rejoindraient le mouvement des "Gilets jaunes" et qu’ils feraient grève contre les politiques économiques de Macron.

Mots clés

Dec 07, 2018 07:56 UTC
commentaires