Jan 12, 2019 21:48 UTC

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi, a fustigé la France après la déclaration de son homologue française, Agnes von der Muhll, et a mis en garde Paris contre « la répétition de propos mensongers ».

En réponse à la porte-parole française qui avait appelé l’Iran « à cesser immédiatement toute activité liée aux missiles balistiques », Qassemi a appelé Paris à éviter les assertions « irresponsables et erronées ».

Qassemi a affirmé que, contrairement aux allégations de la porte-parole française, le programme de missile iranien « ne vise aucun objectif qui n’a lieu d’être » et n’est pas contraire à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le porte-parole iranien a rappelé qu’aucune clause de cette résolution n’interdit à l’Iran de mener des programmes de développement de missiles et de systèmes de défense ou bien de les utiliser à des fins scientifiques.

« L’interprétation erronée de la résolution 2231 concernant le programme de missiles iranien est irresponsable », a-t-il estimé, soulignant au passage que ce programme « défensif » était un droit inaliénable de l’Iran.

Au sujet des objectifs occidentaux vis-à-vis de l'Iran écoutons l'analyse de Luc Michel, géopoliticien.

 

Mots clés

commentaires