Feb 11, 2019 07:36 UTC
  • Poutine réchauffe le front

Lors d’une rencontre ce dimanche avec les employés du ministère russe des Affaires étrangères, le président russe a exhorté les diplomates à redoubler d’efforts pour promouvoir la convergence dans l’Union économique eurasienne (UEEA).

Dans un message adressé aux diplomates russes, Vladimir Poutine a souligné les efforts déployés pour développer les relations extérieures de l’Union économique eurasienne en vue de façonner l’engagement à grande échelle des pays eurasiens.

L’UEEA, composée aujourd’hui de l’Arménie, de Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizistan et de la Russie, est entrée en vigueur, le 1er janvier 2015.

Poutine a insisté sur la nécessité de préserver la stabilité mondiale face à la décision des États-Unis de se retirer d’un important traité de contrôle des armes nucléaires.

Expliquant le rôle diplomatique de la Russie dans le renforcement de la paix mondiale, « la résolution des problèmes régionaux et mondiaux et la promotion de la coopération avec les partenaires étrangers », M. Poutine a souligné l’importance de préserver un ordre fondé sur des règles.

« Dans les circonstances difficiles où la sécurité internationale et l’État de droit sont soumis à de sérieuses épreuves, vous, les diplomates, devez faire face à des tâches importantes et majeures. Il est impératif de défendre avec enthousiasme les principes fondamentaux du droit international et le rôle universel des Nations Unies et à s’efforcer de rallier la communauté internationale à la lutte contre la menace terroriste », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Le maintien de la stabilité stratégique nécessite beaucoup d’attention, en particulier maintenant que le régime de maîtrise des armements et de non-prolifération a été contesté », a ajouté Poutine, évoquant la récente décision de Washington d’abroger le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.

Décrivant d’autres objectifs importants de la diplomatie russe, le président russe a souligné la nécessité de faire avancer le processus de paix en Syrie, de redoubler d’efforts pour « promouvoir le processus d’intégration eurasienne » et de développer « les relations extérieures de l’Union économique eurasienne en vue de former le Grand Partenariat eurasien ».

« J’espère que le personnel de l’appareil central du ministère russe des Affaires étrangères et les missions diplomatiques à l’étranger prennent l’initiative d’assurer les conditions de développement durable de la Russie et de promouvoir son image et sa crédibilité sur la scène mondiale. »

 

Mots clés

commentaires