Feb 11, 2019 12:33 UTC
  • Venezuela: deuxième riposte russe

Après avoir décidé de transférer les comptes bancaires pétroliers du Venezuela sur son sol, la Russie semble vouloir remplir ses engagements militaires envers Caracas plus tôt que prévu.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a fait état d'une hausse d’investissement dans le domaine militaire. Plusieurs avions militaires russes, dont deux bombardiers stratégiques, étaient arrivés à Caracas en décembre et ont participé participé à des manœuvres militaires. 

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, qui a officiellement lancé dimanche les exercices militaires les plus importants du pays, a déclaré que Caracas ferait tous les investissements nécessaires pour doter son armée des équipements militaires dernier cri.

Avant le début des exercices, le président est arrivé dans l’état de Miranda, dans le nord du pays, pour examiner le matériel militaire, y compris les lance-roquettes fabriqués par la Russie et utilisés par les forces armées vénézuéliennes.

La Russie compte parmi le plus grand exportateur d’armes au Venezuela. Avant le déclenchement de la crise, Caracas et Moscou avaient signé des contrats d’envergure en matière d’armements.

Pour le président vénézuélien, l’armée devrait également revoir son mécanisme de mobilisation civile et militaire.

Selon Nicolas Maduro, les exercices militaires qui dureront jusqu’au 15 février, seront les exercices les plus importants que le pays ait organisés au cours de son histoire.

« Les soldats vénézuéliens sont prêts à mourir pour leur patrie. Les Vénézuéliens réclament un plus grand nombre de forces militaires pour protéger leur pays », a-t-il tweeté Maduro.

« Nous sommes un pays pacifique. Nous ne voulons pas de conflit avec d’autres États à qui il appartient de ne pas nous menacer et d’entrer en conflit avec nous », a-t-il noté dans son Tweet.

Maduro avait auparavant annoncé des exercices militaires au cours desquels les forces armées étaient en train de s’entraîner à défendre le territoire, les côtes et les rivières du pays des envahisseurs étrangers.

Il avait également affirmé que les Forces armées nationales devaient être prêtes à défendre le Venezuela après que le président de l’Assemblée nationale, Juan Guaido, se soit autoproclamé président par intérim. Les États-Unis, le Canada et de nombreux États d’Amérique latine et d’Europe ont reconnu le chef de l’opposition à la tête du pouvoir. Maduro a accuse Washington d’avoir orchestré un coup d’État dans le pays et a déclaré que Caracas rompait ses relations diplomatiques avec Washington.

La Russie compte parmi le plus grand exportateur d’armes au Venezuela. Avant le déclenchement de la crise, Caracas et Moscou avaient signé des contrats d’envergure en matière d’armements.

 

 

 

 

Mots clés

commentaires