Mai 18, 2019 17:23 UTC
  • Acte 27: Paris secoué, Macron désavoué

Six mois après la première mobilisation des Gilets jaunes en France, l’acte 27 des protestations a été organisé à Paris, Lyon, Toulouse, Reims et beaucoup d’autres villes françaises.

Les manifestants sont particulièrement en colère, ce samedi 18 mai, car la veille le président français Emmanuel Macron a annoncé que le mouvement des Gilets jaunes n’avait « plus de débouché politique » à l’issue de six mois de manifestations hebdomadaires.

Les manifestations d’aujourd’hui s’avèrent importantes, car elles se tiennent une semaine avant les élections européennes.

Des appels nationaux ont été lancés pour les rassemblements à Reims et à Nancy. À Paris, plusieurs rassemblements ont eu lieu dont un à la Défense (devant le siège de Total).

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes à Nancy. Des tensions persistent également à Reims où la police a procédé à des interpellations. Des affrontements ont eu lieu entre les Gilets jaunes et les forces de l’ordre. Les pompiers ont été obligés d’intervenir pour éteindre des objets en feu sur les rails du tramway.

Les Gilets jaunes ont manifesté également à Besançon. À Lyon, les Gilets jaunes se sont rassemblés à proximité de la place Bellecour.

À une semaine des élections européennes, le président Macron a aussi appelé « au calme » ceux qui continuent à manifester, les invitant à voter, voire à se présenter aux élections.

Dans de nombreuses villes, la préfecture a pris un arrêté interdisant les manifestations non déclarées.

Mots clés

commentaires