Aug 07, 2019 17:35 UTC
  • Pékin neutralise les menaces balistiques US

La Chine a tout de suite réagi à la décision des États-Unis de déployer des missiles à longue portée en Asie.

Selon le quotidien russe Nezavisimaya Gazeta, « les États-Unis ont menacé la Russie et la Chine de déployer leurs missiles de moyenne portée non loin des frontières de ces pays ».

Moscou a annoncé qu’il ne se laisserait pas embarquer dans une nouvelle course aux armements mais Pékin, tout comme l’indique le communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères, ne restera pas les bras croisés car ses missiles balistiques nucléaires ne sont pas encore en mesure de rivaliser avec ceux de la Russie et des États-Unis d’autant plus que la plupart des missiles balistiques nucléaires chinois sont installés sur le sol et ne représentent donc pas une menace pour le territoire des États-Unis. C’est pourquoi la Chine essaierait très probablement de moderniser les missiles dont disposent ses Forces navale et aérienne pour pouvoir contrer les menaces US, indique Nezavisimaya Gazeta.  

Après le retrait de Washington du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), le nouveau ministre américain de la Défense, Mark Esper, a déclaré que le Pentagone entendait déployer, dans un proche avenir, les missiles de courte et de moyenne portée en Asie. Les responsables chinois n’ont pas tardé à réagir. Fu Cong, directeur général du Département du contrôle des armements et du désarmement du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré que la Chine ne resterait pas indifférente quant au déploiement américain et qu’elle entreprendrait des mesures nécessaires pour neutraliser les menaces américaines.

« Nous demandons à nos voisins de ne pas permettre aux États-Unis d’installer leurs missiles à moyenne portée sur leurs territoires », a déclaré Fu Cong en faisant implicitement allusion au Japon, à la Corée du Sud et à l’Australie.

Fu Cong a ensuite ajouté que la Chine ne voulait pas participer à un dialogue tripartite avec la Russie et les États-Unis sur le contrôle des armes. Selon lui, « la plupart des missiles de l’armée chinoise n’ont pas la capacité d’atteindre le sol américain ».

« Le grand investissement des États-Unis dans le domaine du développement de leurs capacités balistiques et nucléaires et leur retrait du FNI sont devenus une source d’inquiétude pour la Chine », indique Nezavisimaya Gazeta. 

La Chine, capable de neutraliser les menaces balistiques US

Pawel Kaminov, expert en chef auprès de l'institut d'études orientales de l'académie des sciences de Russie, a déclaré que la Chine avait focalisé ses efforts sur le développement de ses capacités balistiques, grâce aux réformes militaires qu’elle avait lancées en 2015.

« Les responsables chinois croyaient toujours que la capacité nucléaire du pays avait une valeur dissuasive. D’où leur décision de développer les missiles à courte et à moyenne portée dont disposent les forces armées chinoises », a ajouté l’expert russe.

Il a souligné que la Chine entendait renforcer les capacités balistiques de ses forces aérienne et navale afin de neutraliser les menaces américaines en Asie et dans l’océan Pacifique.

« La Chine est bel et bien en mesure de répondre à ces menaces », a-t-il conclu.

Mots clés

commentaires