Sep 11, 2019 12:06 UTC
  • Missiles US: la Russie avertit l’OTAN

Le ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde les pays européens contre le déploiement de missiles américains.

« Les pays européens qui acceptent d’accueillir des missiles américains interdits par le Traité sur l’élimination des missiles à portée intermédiaire et à courte portée (FNI) vont compromettre leur sécurité. » C’est ce qu’a déclaré le vice ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko.

« Cela menacera non seulement la sécurité mondiale, la sécurité européenne, mais aussi celle des territoires des États qui se plient sous la pression américaine », a déclaré le diplomate russe.

Grouchko a indiqué que « tout déploiement de missiles américains à moyenne portée dans des régions proches de la Russie revêtira une importance stratégique ».

« À ce jour, l’OTAN a déclaré ne pas avoir l’intention de déployer des missiles à moyenne portée, susceptibles de porter des ogives nucléaires. Nous avons reçu ce signal et nous espérons que les responsables de Bruxelles s’assujettissent à ce sujet », a déclaré le diplomate.

Dans le même temps, Grouchko a déclaré que sous l’ordre du président Poutine, la Russie travaillait actuellement sur une réponse aux récents essais américains d’un missile interdit par le traité FNI.

Pour sa part, le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, a déclaré, mardi après sa rencontre avec le président biélorusse, Alexandre Loukachenko à Minsk, que la Russie soutient l’initiative du président biélorusse sur la non-installation de missiles à portée intermédiaire et à courte portée en Europe.

« Nous sommes favorables à cela », a-t-il répondu à une question correspondante. Selon Patrushev, la Russie ne prévoit pas « de faire quelque chose en premier, mais elle réagira aux menaces et aux défis qui se présentent ». Il a informé que lors de la réunion, Loukachenko et lui-même avaient discuté de questions de sécurité internationale et régionale.

« Nous avons discuté des questions de stabilité stratégique, des changements qui se produisent en matière de sécurité internationale et régionale, de la façon dont il faut les garder à l’esprit, des nouveaux défis et menaces dans lesquels ils impliquent, des moyens de réagir aux actions de nos partenaires », a affirmé Patrushev. Lors de la réunion avec le dirigeant biélorusse, ils ont discuté de l’impact de la situation sur la sécurité européenne. « Des systèmes de défense antimissile ont été déployés en Roumanie ; ils seront bientôt installés en Pologne. Ce sont les affirmations que nous avons formulées à l’encontre des États-Unis au sujet de la violation du traité », a déclaré Patrushev.

Selon lui, le déploiement éventuel des missiles à moyenne portée à proximité des zones orientales de la Russie, susceptibles de toucher le territoire russe sera absolument vu comme une menace par la sécurité par Moscou et qu’il y donnerait bien entendu une riposte ad hoc.

Mots clés

commentaires