• Les coopérations interuniversitaires entre l’Iran et le monde en plein essor

L’Iran a franchi une nouvelle étape dans ses coopérations scientifiques et inter-universitaires avec le monde, a affirmé Abdelghani Cheibani, professeur à l'université Paris-Est Créteil.

Abdelghani Cheibani, qui s'exprimait en marge du premier forum scientifique et technique conjoint de l'Université de technologie Amir Kabir de Téhéran avec des professeurs venus de 13 pays du monde dans la capitale iranienne, a déclaré que la coopération entre les universités iraniennes et étrangères était faible dans le passé, mais on voit aujourd'hui un dynamisme manifeste dans ce domaine chez les Iraniens. 

S'agissant de la France, l'intéressé a dit que ce pays souhaite également « renforcer sa coopération avec les grands pays et leurs établissements francophones de recherche et de formation.

«En France, de nombreuses tentatives ont été faites pour développer le partenariat avec les universités francophones et en Iran, il existe heureusement de bonnes coopérations avec des universités françaises», a-t-il ajouté avant d'évoquer des cours académiques de français donnés à différents niveaux et sur différentes branches dans les universités iraniennes.

S'attardant sur le rôle des universités dans le développement tout azimut des sociétés, ce professeur franco-algérien de l'Université Paris Ouest a déclaré : « Il y a beaucoup de talents et de génies potentiels dans les universités qui disposent des moyens spectaculaires pour aider le gouvernement dans son action sur lesquels on doit compter.»

Il a émis l'espoir de voir les gouvernements être intéressés par le transfert d'expériences académiques dans les affaires exécutives.

Réitérant sur les affinités culturelles que partagent l'Iran et la France, l'intéressé a souhaité que ces ententes puissent aider à l'essor des coopérations commerciales bilatérales. 
Selon une autre information, une délégation du conservatoire national des arts et métiers (CNAM) de la France qui est un grand établissement d’enseignement supérieur et de recherche français placé sous la tutelle du ministère chargé de l'Enseignement supérieur de ce pays a été reçue le dimanche, 7 octobre, par des autorités des facultés techniques de l'Université de Téhéran. 

Selon le rapport, la délégation française a mis l'accent lors de la rencontre sur la coopération internationale avec l'Université de Téhéran et sur l'importance de promouvoir les échanges culturels interuniversitaires et de maintenir ce type de relation dans la conjoncture actuelle. 

Ils ont également proposé d'organiser des ateliers internationaux et des formations d'expertise afin de renforcer les gens dans leur profession, et cela sur deux plans de coopération à court et à long terme. 

Fondé en 1794, le Conservatoire national des arts et métiers (Le CNAM)est un établissement d’enseignement supérieur de renom, dédié à la formation tout au long de la vie. Il donne à chacun les moyens de se former à tout moment de sa vie professionnelle, sur place ou à distance. Le CNAM s’adresse à tous les salariés, travailleurs indépendants, créateurs d’entreprise, demandeurs d’emploi, personnes en retour à l’emploi, souhaitant actualiser ou compléter leurs connaissances ou acquérir un diplôme pour évoluer dans leur carrière, trouver un emploi ou en changer.

 

Mots clés

Oct 09, 2018 04:02 UTC
commentaires