Un islamologue Kazakh pense que le wahhabisme était devenu la base idéologique de la famille royale en Arabie.

Rashid Mohit Dinov, islamologue Kazakh, lors d’une interview pour le site « e-islam.kz »» traduit par les services culturels iraniens et remis à l’Agence iranienne de presse coranique, sur les branches extrémistes du salafisme au Kazakhstan, a déclaré que le salafisme dont il était question, était le salafisme extrémiste du régime saoudien.
« Cette idéologie inspirée des enseignements de Mohammad ibn Abdoul Wahab et d’Ahmad ibn Taymiyya, est devenue la base idéologique du régime saoudien. Je pense que le hanafisme peut facilement être accepté par les jeunes si on change de terminologie et qu’on dise « le Prophète a dit » au lieu de « dans notre école ». Les salafistes utilisent une méthode très simple et ont recours au Coran et aux hadiths, et leurs explications sont facilement acceptées par les jeunes alors que les autres écoles ne se réfèrent pas à ces sources. Les salafistes utilisent beaucoup l’internet et dans une simple recherche, leurs sites apparaissent en premier, ils sont aussi très présents sur les réseaux sociaux.
Après l’indépendance du Kazakhstan, les salafistes ont été introduits par les jeunes Arabes qui vivaient au Kazakhstan, puis avec beaucoup d’ardeur, par les étudiants kazakhs qui avaient fait leurs études dans les pays arabes et s’étaient « convertis » au salafisme. Aucun courant au Kazakhstan, n’est ainsi soutenu de façon financière, comme l’est le salafisme par l’Arabie saoudite. Malheureusement, nos religieux ne sont pas très actifs et n’arrivent pas à attirer les jeunes. Le Kazakhstan est un pays laïc, les religieux ne reçoivent aucune aide gouvernementale et ne sont pas invités dans les prises de décisions. Je pense qu’il faut encourager la présence des professeurs des écoles religieuses dans les affaires sociales et leur permettre ainsi de montrer leurs compétences », a-t-il dit.

Avec Iqna

Jan 08, 2017 15:06 UTC
commentaires