Aug 12, 2021 18:26 UTC
  • HARPE: le pétrole algérien en danger?

Bien sûr que de vastes incendies qui ont frappé la Kabyle, région stratégique côtière du Nord algérien que Rabat, sur l"ordre de l"axe US/ Israël a supprimé sur la carte algérienne qu'il a distribué parmi les membres de MNA, ne sont pas accidentels.

Les hypothèses se multiplient sur le départ de ces dizaines de feu simultanés qui ont atteint la Tunisie voisine et beaucoup évoquent que ce coup signé US/Israël pourrait provenir de l'effet HARPE ce bombardements ionique en quoi le Pentagone voit une arme de déstabilisation des Etats ennemis. L’Algérie en est un et un des pires qui soi vu son radical rejet de toute normalisation du fléau sioniste qui frappe le Moyen-Orient. D'où cette volonté d'embraser  dans le sens littérale et figuré du terme la Kabyle. Mais les Kabyles sont algériens et le resteront et ils n'iront surtout pas oublier que les incendies simultanés dans leur région ont avant tout coûté la vie a des dizaines de soldats venus leur porter secours . Et si le HARPE conjugué perfidement à l'heure algérienne avait un objectif plus sinon autant  perfide que celui de provoquer le séparatisme kabyle? 

"Des informations fiables nous sont parvenues concernant l’organisation secrète Katibat Jound Al-Khilafa, bras armé du parti tunisien Ennahdha de Rached Ghannouchi. Ces informations attestent du projet d’assassinat du président tunisien Kaïs Saïed par cette organisation, laquelle va être activée pour organiser des attentats. Nous avons également appris que cette organisation terroriste détient des informations et des documents troublants qui ont été saisis par la justice tunisienne lors de l’incarcération de Mustafa Khidr, chef de ce groupe terroriste. Il s’avère que ce dernier, propriétaire d’une auto-école – entreprise écran –, a échangé des informations avec les services secrets d’un pays européen après avoir contribué, par l’intermédiaire de son réseau terroriste affilié aux Frères musulmans, à la libération d’un journaliste originaire de ce pays, qui était détenu en Syrie. La libération dudit journaliste a été monnayée par une demande d’informations concernant la société algérienne Sonelgaz."

Et si cette pyromanie criminelle a base des ions visait à  porter atteinte au secteur pétrogazier de l’Algérie l'un des plus convoités les mieux protégées de l'État avec l'article 49/50? Juste avant que la France et Cie ne donne naissance au terrorisme jihadiste au Mali une spectaculaire attaque terroriste a visé il y a plusieurs années de cela le secteur pétrolier algérien.  La Libye fut attaquée et la suite on la connait. Le pétrole algérien est en danger selon tout vraisemblance 

 

Mots clés