Oct 14, 2021 16:24 UTC
  • L'Algérie bloque le Pentagone!

Les analyses de la rédaction : Algérie - Le Non d'Alger au Pentagone C'est un non historique et bien différent de ce non qui date de la guerre froide. Le non d'Alger au Pentagone et à sa volonté de se doter d'une base en territoire algérien est dit alors même que l'armée US a tout fait ces derniers mois pour encercler le pays et qu'elle l'a fait même un peu, mais qu'elle vient d'arc-bouter sur la Résistance algérienne.

En Libye, Alger vient de consolider sa présence anti-OTAN quitte à en déjouer les plans. Idem au Mali où la France et ses amis ottoniens se heurtent pleinement à l'émergence d'une coalition anti-France, anti-OTAN et il y a des sources qui crient à la "culpabilité d'Alger dans l'affaire du débarquement de Wagner dans le nord malien. Et bien jusqu'ici le siège US/OTAN est à moitié tombé dans l'eau... D'où ces phrases particulièrement significatives du président: 

"L’Algérie ne permettra à aucun pays, « aussi puissant soit-il», d’implanter des bases militaires sur son sol".

"L’Algérie ne permettra à aucun pays, «aussi puissant soit-il», d’implanter des bases militaires sur son sol, a affirmé, par ailleurs, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, rapporte l’APS. S’exprimant lors de sa rencontre périodique avec des responsables de médias nationaux, diffusée dimanche soir, le Président Tebboune a indiqué que «l’Algérie ne permettra à aucun pays, aussi puissant soit-il, d’implanter une base militaire sur le territoire national. Notre terre est sacrée et le devoir de respect à nos martyrs impose de ne tolérer l’implantation d’aucune base militaire en Algérie». Le président de la République a rappelé, à cet égard, la politique de l’Algérie en la matière qui est «connue, claire et transparente», soulignant qu’il s’agit d’«une politique procédant de principes solides et immuables».

Source: Algeriepatriotique.com

-Algérie : une attaque israélienne déjouée! 

La télévision d’État algérienne a annoncé qu’un complot ourdi par un réseau séparatiste, soutenu par Israël, avait été déjoué. La chaîne publique algérienne a diffusé un flash info selon lequel « les protagonistes du complot projetaient de mener une action armée à l'intérieur du territoire national avec la complicité de parties séparatistes internes ».La télévision d’État algérienne a annoncé mercredi la mise en échec d’un « complot ourdi par un réseau terroriste séparatiste avec le soutien de l'entité sioniste et d'un pays nord-africain ». La même source a ajouté que « les protagonistes du complot projetaient de mener une action armée à l'intérieur du territoire national avec la complicité de parties séparatistes internes ». « Ces séparatistes ont commencé, en 2014, à préparer ce complot pour déstabiliser l’Algérie mais ils ont été arrêtés par les forces algériennes », a-t-on appris dans ce reportage.  En été, les autorités algériennes ont pointé du doigt, à travers un communiqué, le Maroc et Israël comme étant responsables des incendies à Tizi-Ouzou. Le communiqué a été émis alors que le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, s’est dit inquiet, lors de sa récente visite au Maroc, quant à la convergence qui existe entre l’Iran et l’Algérie.  « Nous partageons des préoccupations quant au rôle de l’Algérie dans la région ; un pays qui s’est approché davantage de l’Iran et qui a suscité une vague de protestation contre l’adhésion d’Israël à l’Union africaine en tant que membre observateur », a déclaré Lapid. 

Source: PressTv

 

Maroc

- Sahara Occidental: Guerguerat, l'axe US/Israel ne lache pas prise

Un appel de l’Algérie censé faciliter un retour au calme, et qui demandait à ce que l'armée marocaine se retire de la zone tampon Guergurat vient d'être rejeté. Le Maroc refuse catégoriquement de retirer ses forces de la région de Guerguerat près de la Mauritanie, a indiqué le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Le patron des Nations Unies a révélé que le Maroc ne compte pas retirer ses militaires du poste frontière de Guerguerat. Cette révélation fait suite, selon le gouvernement marocain, à une lettre envoyée par le roi Mohammed VI le 21 novembre 2020 dans laquelle il confirmait le caractère « irréversible » de l’intervention marocaine au poste frontière de Guerguerat, une décision que les responsables du Front Polisario qualifient de violation du cessez-le-feu de 1991. Mais pourquoi ce rejet ? c'est simple c'est au Sahara occidental que les Etats Unis ont établi leur première base militaire de facto dès le mois de juin et sous prétexte des exercices Africain Lion 2021 aux portes de l’Algérie. et c'est encore là que les unités militaires israéliennes se sont installés pour attaquer le front Polisario et c'est encore là que la première usine à drone kamikaze verrait sans doute le jour pour lancer des attaques contre l’Algérie. D'ailleurs la neutralisation de la première attaque israélienne par l'ANP et ce, de façon parfaitement préventive tire la sonnette d'alarme auprès des Américains... pas facile d'avoir l’Algérie ! 

Tunisie

- Pourquoi les USA ont peur de la Tunisie?

Décidément la Tunisie anti OTAN, anti sioniste, anti maximaliste US qui tente de renaître de ses cendres effraie les Américains bien plus qu’il n’en a l’air. Et pourquoi ? évidemment le printemps arabe made in US/Israël que les frères musulmans, cette secte pro britannique a mis en œuvre a laissé derrière lui une Tunisie endettée entièrement dépendant du FMI, bien encerclé par les bases de l’OTAN avec de surcroît un accord militaire de dix ans que le dernier gouvernement des Frères a imposé au président avant qu’il ne s’insurge et à l’aide de l’armée mette de l’ordre dans le bercail. Depuis ce coup de force salutaire le président qui a s’est engagé d’ailleurs sur la voie de désendettement du pays, multiplie les initiatives pour limiter la casses et réduire la marge d’ingérence étrangère : la nomination surprise d’un gouvernement en pleine pression US/OTAN illustrée par des mouvements de protestation exogène fait aussi partie de ces initiatives, nomination particulièrement soignée quand on voit la réaction du département d’Etat : Le porte-parole du département d'État américain, Ned Price, a indiqué, dans un point de presse tenu ce mardi 12 octobre 2021, que les Etats-Unis félicitent la Tunisie pour la formation d'un nouveau gouvernement sous la direction de Mme Najla Bouden.

« Le nouveau gouvernement, qui comprend 10 femmes ministres, est un pas en avant pour relever les défis économiques, sanitaires et sociaux importants auxquels le pays est confronté. Nous attendons avec impatience d'autres annonces concernant l’établissement d’un processus largement inclusif pour un retour rapide au régime constitutionnel » a-t-il poursuivi.

C’est bien perceptible, ce que les USA totalement pris de court depuis le changement de cap tunisien est en train de faire ce n’est ni plus ni moins s’ingérer dans les affaires internes d’un état souverain. Mais qu’est-ce qui inquiète réellement les Américains ? les défis économique sanitaire social tunisien aux quels Price fait allusion est-ce réellement impossible à relever quand on voit à quel point Biden lui-même à échoué dans la gestion de son propre pays et la crainte US est ailleurs ? A vrai dire ce dont ont peur les USA c’est une alliance celle que le président Saïd a réussi à consolider avec la puissante voisine anti sioniste algérienne, alliance qui s’est dressé contre l’invasion US Israël lancé depuis le mois de juin avec Africain Lion et qui a réussi à nettement bloquer Israël au Maroc. Certes Tel-Aviv vient d’y nommer un ambassadeur mais tout le monde parle d’une normalisation quasi morte au Maroc. Signe de cette alliance géostratégique Tunisie Algérie, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a affirmé, dimanche soir, que la sécurité de l'Algérie et de la Tunisie était intimement liée, assurant de la disposition de l'Algérie à faire face à toute tentative ciblant la sécurité de ce pays.

"Ce qui touche la Tunisie nous touche aussi. Nous nous abstenons de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Tunisie et quiconque menace sa sécurité nous trouvera à l’affût", a déclaré le président de la République lors d’une rencontre périodique avec des représentants de la presse nationale.

Soulignant que "l’Algérie ne tolérera aucune pression sur la Tunisie par des parties étrangères",  le Président Tebboune a rappelé le soutien apporté par l'Algérie pour aider la Tunisie à voir le bout du tunnel. "Nous avons répondu à l'appel, lorsque la Tunisie, confrontée à la pandémie Covid-19, a sollicité l'aide de l'Algérie", a-t-il rappelé. "Il semble que la question dans ce pays est d'ordre constitutionnel", a estimé le Chef de l'Etat qui a témoigné au président Kaïs Saïed d'être une personnalité cultivée, démocratique et patriotique. Tout y est dit ou presque … l’axe US/Israël se sent parfaitement doublé en Tunisie qui a fait le choix du Maghreb pro Palestine et elle l’a fait si bien que même Rabat semble se mordre les doigts d’avoir osé contredire son peuple et se jeter dans les bras d’Israël.

Mots clés