Nov 04, 2021 19:26 UTC
  • Drones d'Israël contre Alger?

Ce premier raid aérien qui a coûté la vie le premier novembre à trois Algériens alors qu'ils traversaient le Sahara occidental vers Tindouf Rabat vient d'y nier toute implication et il a peut-être raison.

Car à regarder de plus près les images des camionnettes calcinés l'opération à laquelle le président Tebboune a fait mercredi allusion en évoquant "une arme sophistiqué" et en promettant de la venger présente de curieuses similarités avec ces raids qui ont eu lieu tout au long de 2019 et début 2020 en Irak ou sur la frontière syro-irakienne lesquels raids visaient la Résistance irakienne. En termes plus clairs le modus operandi est trop israélien pour qu'on ne s'en doute pas... Surtout que le Sahara est depuis 2020 est devenu un peu la chasse gardée des Sionistes qui a la faveur des accords d'Abraham veulent y lancer des travaux de prospection pétrolière voire y ériger une usine à drone kamikazes. En août quand de vastes incendies se sont déclarés en Kabylie parallèlement à la visite de Lapide à Rabat où il prétendait faire partie de l' alliance Maroc-Israël contre celle Iran-Algérie, des sources n'avaient pas écarté l'hypothèse d'une attaque aux drones massive. Le communiqué de la présidence affirme : Plusieurs facteurs désignent les forces d'occupation marocaines au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat.

Le communiqué de la présidence algérienne ne précise ni l'endroit exact où l’attaque a eu lieu, mais certaines sources, a indiqué à indique que "les camionneurs algériens ont été tués entre Aïn Bentili et Bir Lahlou en territoire libéré, par où passe la route entre l’Algérie et la Mauritanie."

" Les deux camionneurs à bord de leurs véhicules MAN, en étaient à leur premier voyage et étaient accompagnés par un troisième algérien de Ouargla habitué du trajet. [....] Les deux camions étaient à l’arrêt lorsqu’ils ont été touchés par des tirs d’artillerie provenant du mur de séparation marocain se trouvant à plus de 25 km des lieux. Les deux camions se trouvaient sur la route qui est fréquentée par le trafic routier et ne s’étaient pas écartés. "

L'attaque a donc visé les camionnettes dans l'objectif précis d'en tuer les passagers ce qui laisse penser que le convoi n'était pas n'importe quel convoi , peut-être bien militaire et a destination du Front Polisario. 

Puis, la présidence algérienne n'a pas non plus donné plus de précisions sur "l'armement sophistiqué" que le Maroc est accusé d'avoir utilisé dans l'attaque, mais Rabat avait pris livraison à la mi-septembre d'une première commande de drones de combat israéliens , et on en a vu la manifestation a travers des assassinats ciblant les commandants du Polisario.  

Que se passe-t-il au juste? Israël en se retranchant derrière Rabat a lancé une nouvelle attaque contre l'armée algérienne visiblement a coup de drone moins culotté que celle visant la Kabylie mais bien précise ou en d'autres termes après avoir éliminé physiquement des membres du Front Polisario c'est a l'ANP qu'il s'en prend. Mais l'expérience de la guerre contre Israël a prouvé que l'entité n'a pas l'habitude de reculer et que ces attaques aux drones qu'il multiplie tendront à coup sûr d'amplifier. Et si Israël s'exerçait aux attaques aux drones contre les sites énergétiques algériens ? Après tout la précipitation avec laquelle l'entité a signé avec le Maroc des contrats gazier d'une durée de 8 ans lui permettra d'avoir largement le temps de cibler le secteur si ardemment convoité de l'énergie en Algérie...

« Leur assassinat ne restera pas impuni », réaffirme la présidence algérienne dans son communiqué en rendant hommage aux trois victimes innocentes de cet acte de terrorisme d'État... Ainsi soit-il !

Mots clés