Nov 30, 2021 18:39 UTC
  • Le Hezbollah en plein Maroc

Les habitants des dizaines de villes du Maroc sont descendus dans la rue à l’occasion de la Journée mondiale de la solidarité avec le peuple palestinien afin d’exprimer leur colère contre la normalisation de relations entre Rabat et Tel-Aviv, la qualifiant de « trahison ».

Ce mardi 30 novembre, des centaines de Marocains ont manifesté, dans 36 villes, afin de répondre à l’appel du « Front pour le soutien à la Palestine et contre la normalisation », lancé lundi 29 novembre.

Les protestataires ont scandé des slogans contre la normalisation entre Rabat et Tel-Aviv ainsi que contre la toute récente visite du ministre israélien des Affaires militaires, Benny Gantz, au Maroc.

À Rabat, des responsables de la capitale ont tenté d’empêcher tout rassemblement pro-palestinien.

« La normalisation avec Israël est une trahison » et « Lutte contre le sionisme et la normalisation ! » étaient parmi les slogans que répétaient les manifestants.

Le Maroc était le quatrième pays, après les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan, qui a repris ses relations diplomatiques avec le régime sioniste, sous l’égide des États-Unis. La semaine dernière, Benny Gantz s’est rendu à Rabat où il a signé des accords sécuritaires et militaires avec le gouvernement marocain.  

En plus, le régime israélien a inauguré son ambassade au Maroc, lors de la visite de son ministre des Affaires étrangères à Rabat.

Dans la foulée, le président du Congrès nationaliste arabe, Khalid Sefiani, a déclaré que la libération de la Palestine était une question de temps.

Lors d’une interview, accordée par téléphone à l’agence de presse iranienne Tasnim, Khalid Sefiani a déclaré que le peuple marocain rejetait toute sorte de normalisation avec le régime occupant d’Israël.

« Les manifestations qui ont eu lieu à travers des dizaines de villes marocaines pour rejeter la normalisation ne sont qu’une petite partie des activités des Marocains destinées à soutenir la Palestine et sa cause », a souligné le renommé avocat marocain.

« Les manifestations qui sont en cours simultanément à la Journée mondiale de la solidarité avec la nation palestinienne dans des dizaines de villes marocaines prouvent comment la nation marocaine se sent une partie de la Palestine », a indiqué Khalid Sefiani, ajoutant qu’il revenait au peuple marocain de contribuer dans la libération de la Palestine.

Dans une autre partie de son entretien téléphonique, M. Sefiani a assuré que le peuple marocain allait abolir le projet de la normalisation tout comme ce qu’il avait fait dans les années 90 lorsqu’il a poussé les autorités marocaines à fermer le bureau de liaison d’Israël à Rabat.

« Tous les Marocains ainsi que toutes les nations arabes et musulmanes soutiennent la cause palestinienne et s’opposent au projet de normalisation, d’autant plus que le principal soutien du régime israélien, à savoir les États-Unis, se trouve sur la pente du déclin, ce qui aura pour conséquence l’affaiblissement d’Israël. »

« La libération de la Palestine ne sera qu’une question de temps », a-t-il souligné.    

Khalid Sefiani a ensuite évoqué les décisions hostiles de Londres et de l’Australie de placer respectivement le Hamas et le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes, soulignant que cela ressemblait à une médaille d’honneur pour les combattants et les leaders du Hamas et du Hezbollah.

Il a souligné que « nous nous rangeons aux côtés du Hamas et du Hezbollah et nous les soutenons de toute notre force ».

Mots clés