Nov 12, 2019 18:58 UTC
  • DCA égyptienne: le choix russe?

La Russie est prête à renforcer les capacités militaires de l’armée égyptienne.

En visite au Caire pour participer à la 6e Commission des coopérations militaires et techniques russo-égyptiennes, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou s’est entretenu, mardi 12 novembre, avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.  

« Moscou est prêt à passer à l’acte pour renforcer les capacités militaires et la puissance défensive de l’armée égyptienne et l’Égypte, qui occupe une bonne place en Afrique, compte parmi les partenaires stratégiques de la Russie dans la région », a déclaré Sergueï Choïgou.

M. Choïgou a ensuite remercié le président égyptien, au nom de Vladimir Poutine, pour avoir participé à une réunion russo-africaine qui s’est tenue le 22 octobre à Sotchi. « La participation à cette réunion était un pas fructueux », a-t-il ajouté.

Depuis la montée en puissance d’Abdel Fattah al-Sissi, en 2013, l’Égypte et la Russie ont signé des contrats militaires dont la valeur dépasse les milliards de dollars. Un contrat prévoyant la vente des dizaines d’avions de combat russes Soukhoï-35, d’une valeur de deux milliards de dollars, a ainsi été conclu, il y a huit mois, entre Moscou et Le Caire.

En plus, les coopérations militaires russo-égyptiennes ne se bornent apparemment pas à la vente d’armes. Lundi 11 novembre, la chaîne de télévision al-Jazeera a fait part des aides apportées par Le Caire aux miliciens pro-Haftar en Libye.

« Certains de ces miliciens reçoivent des formations militaires sur le sol égyptien et chez les soldats russes », à en croire la chaîne qatarie.

Par ailleurs, la Russie a promis à l’Égypte, dans le cadre d’un accord, signé en novembre 2015, de lui construire sa première centrale nucléaire dans le nord du pays.

 

Mots clés

commentaires