Oct 29, 2020 17:48 UTC
  • Soudan: le couperet d'Israël

Le quotidien israélien Yediot Aharonot a révélé les activités d’un agent du Mossad, alias Tarzan, qui a formé, pendant les années 80, une armée rebelle au Soudan du Sud.

Âgé de 75 ans au début des années 80, David Ben-Uziel, surnommé « Tarzan », a effectué des missions en tant que membre du Mossad dans le nord du Soudan, qui est devenu plus tard la République du Soudan.

L’ancien agent israélien a raconté comment il a été connu comme « fondateur du Soudan du Sud », le même pays qui a établi des relations diplomatiques avec Israël en 2011, deux ans après la déclaration d’indépendance. « Je m’y suis rendu en 1969 avec une petite délégation du Mossad pour avoir une idée de ce qu’était le Soudan du Sud. Et nous nous sommes demandé : Seront-ils prêts à se battre, si nous leur donnons des armes ? Vont-ils se battre avec ces armes ».

« À cette époque-là, Khartoum voulait intensifier la pression sur le Sud pour mettre fin à un problème appelé Soudan du Sud », a raconté David Ben-Uziel.Interrogé pour savoir pourquoi Israël a envoyé une équipe au Soudan, Ben-Uziel a répondu : « L’idée était de cibler les pays musulmans, dont le Soudan du Sud. Les Sud-Soudanais nous ont dit : “Donnez-nous des armes pour nous battre. Nous combattrons l’armée du Nord qui est au Sud et ils n’enverront pas de troupes pour aider les Égyptiens dans le canal de Suez”. 

L’ancien agent du Mossad a ensuite ajouté avoir fondé l’armée rebelle de ses propres mains et presque à partir de rien, ce qui a finalement conduit à l’établissement du Soudan du Sud.

Ben-Uziel est arrivé dans la région du Nord dans le cadre d’un plan visant à ramener des Juifs éthiopiens en Israël. “Nous entrions dans un pays ennemi”, a-t-il dit. Il a ajouté : “Ce n’était pas seulement un raid nocturne. Il devait y vivre, être sur le terrain et faire attention à ce qu’il disait ; la moindre phrase mal formulée pourrait éveiller les soupçons.”

“Dans ces circonstances, vous devez vous comporter naturellement, car vous n’êtes pas vraiment qui vous dites être”, a-t-il expliqué. “C’est l’histoire ; vivre dans un pays ennemi, mais mener et mener des opérations dans ce même pays. Nous avons dû effectuer des missions consistant à sauver les Juifs dans un vaste désert en leur faisant franchir illégalement les points de contrôle de la police soudanaise”.

Mots clés

commentaires