Feb 25, 2021 19:03 UTC
  • Pourquoi le Su-57

Cet encerclement aérien que l'OTAN croit avoir imposé à l'Algérie, avec un Mali dont le ciel est désormais contrôlé par les entreprises israéliennes, une Libye où al WAlid sert de base aérienne à l'OTAN et un Maroc qui a normalisé avec l'entité sioniste rien que pour faire annexer son armée par "Tsahal", a-t-il une quelconque chance de faire reculer l'Algérie? ...

La récente mise en garde de l'armée où celle-ci appelle les Algériens à l'unité et refuse d'emblée tout engagement sous au titre de quelques traités et accords occidentaux que ce soit, y compris le G5 Sahel, devrait bien avoir fait des remous au sein des milieux militaires Israël / US / Israël. Sinon comment comprendre cette angoisse de voir l'Algérie se doter d'un avion de 5e génération pas otanien, pas américain, le Su-57.C'était la première preuve officielle que ce pays africain a en effet conclu un contrat d'achat du chasseur de cinquième génération avec la Russie. A peine 5 mois après, la revue américaine Military Watch Magazine s’est interrogée sur l’achat par l’armée de l’air algérienne de l’avion de guerre russe Su-57.

Selon le média russe Russia Today Arabic, qui rapporte l’information, le magazine spécialisé dans les affaires militaires et d’armement s’est interrogé si l’Algérie faisait partie des pays qui ont émis le souhait d’acquérir auprès de la Russie le chasseur furtif «le plus sophistiqué au monde».

«Cette interrogation fait suite à une déclaration attribuée par le magazine à un responsable russe lors du Salon international Idex 2021 [qui se tient à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis], selon laquelle Moscou a reçu les premières demandes pour l’achat de son avion furtif Su-57, fleuron de l’industrie militaire russe, de la part de clients hors Moyen-Orient.»

Le représentant russe du Service fédéral de la coopération militaire et technique a expliqué que son pays a effectivement reçu des demandes, mais il a indiqué qu’aucun pays du Moyen-Orient n’en faisait partie. Il a ajouté que cela ne signifiait pas que ces pays n’étaient pas intéressés par ce modèle.

Le magazine américain a estimé qu’il «est probable que l’Algérie, connue pour ne pas trop communiquer sur ses nouvelles acquisitions militaires, soit le premier client étranger à se doter du Su-57 pour moderniser et développer sa flotte militaire aérienne».

Military Watch a ajouté qu’«il existe des indices qui tendent à confirmer que l’Algérie pourrait avoir commandé quatorze avions de ce type. «L’Algérie, plus grand client de la Russie aux côtés de l’Inde, ne divulgue ses acquisitions militaires qu’une fois que celles-ci entrent en fonction sur son territoire», a souligné la revue spécialisée.

Le magazine américain rappelle que d'autres pays espèrent pouvoir se doter de ce bijou technologique, à l'instar de l'Inde, du Vietnam et de la Malaisie et que l'avion furtif Su-57, dernier-né de Soukhoï, l 'un des principaux constructeurs d'avions militaires russes, équipé des dernières technologies électroniques et informatiques, a commencé à être fabriqué en 2019 et que l'armée de l'air russe a reçu le premier exemplaire en décembre 2020.  Il prévoit une accélération exponentielle de la production à partir de 2027 avec des améliorations en termes d'intelligence artificielle et de missiles balistiques supersoniques. Et bien par tous ces clients aucun ne fait autant peur aux USA que l'Algérie dont l'armée échappe totalement à son contrôle. 

Mots clés