Mar 05, 2021 17:14 UTC
  • OTAN: l'Algérie affûte le S-400

Dans un communiqué ce mercredi, le ministère algérien de la Défense nationale a annoncé le démantèlement « d’un réseau composé de trois éléments de soutien à un groupe terroriste qui est actif dans les hauteurs de Tipaza ».

Suite à des investigations, « il s’est avéré que l’un les éléments arrêtés dudit réseau avait acheminé une bombe de confection artisanale, qu’il a posée dans un lieu précis aux environs de la commune “les Eucalyptus” dans la capitale », indique le communiqué. « Cet engin explosif, qui devait être utilisé pour perpétrer un attentat criminel, a été localisé et désamorcé, le mardi 2 mars, par un groupe d’intervention spéciale de l’ANP dépêché sur les lieux », détaille le communiqué.

Selon le communiqué ministériel, l’opération a eu lieu dans « le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l’exploitation de renseignements ».

Il est à rappeler qu’en janvier 2020 et dans l’objectif du renforcement de ses capacités défensives, en plus de l'achat de chasseurs Su-32 (version d'exportation du Su-34 - environ Ed.), Su-35 et Su-57, l’Algérie avait également signé un contrat avec la Russie pour la fourniture de systèmes de défense aérienne S-350 Vityaz.

L’Algérie a manifesté à plusieurs reprises un grand intérêt pour les systèmes de défense aérienne russes, en particulier. Ainsi, les véhicules blindés russes Pantsir sont actuellement en service dans ce pays.

À ce jour, il n'y a pas de commentaires officiels à ce sujet de la part des représentants militaires russes ou algériens, cependant, les experts positionnent le système de défense aérienne S-350 Vityaz comme un système de défense anti-aérienne et antimissile qui a la supériorité sur le système de défense aérienne C-300PM2, et qui a un niveau d'efficacité de destruction très proche du niveau du système de défense aérienne S-400 Triumph.

 

 

Mots clés