Mar 21, 2021 19:54 UTC
  • Le Su-57 en route pour l'Algérie

Les médias algériens ont confirmé des informations antérieures sur la conclusion d'un contrat avec la Russie pour l’achat de 14 avions de chasse Su-57 de cinquième génération.

Le premier avion de combat devrait commencer à entrer en service dans l'armée de l'air algérienne d'ici 2030, tandis que les médias rapportent que l'armée algérienne est fermement engagée à utiliser ces avions de combat russes pour parfaire sa stratégie militaire et renforcer considérablement ses défenses.

« L'Algérie cherche à renforcer son arsenal de défense aérienne et d'aviation (A2/AD Anti-Access/Area-Denial) pour assurer la sécurité de son territoire en modernisant ses armes afin de dissuader un agresseur potentiel en modifiant l'équilibre tactique et stratégique. Dans ce concept d'approche stratégique, le Su-57 occupe une place idéale dans l'arsenal de l'Algérie, dans le cadre duquel un nombre relativement restreint d'appareils (14 chasseurs) ont été achetés, qui devraient entrer dans l'Armée de l'Air d'ici 2030 conformément au calendrier de livraison de l'armée russe qui a la priorité », rapporte le site Mena Defense.

Il convient de noter que la partie russe refusait uniquement la vente de chasseurs Su-32 à l'Algérie (version d'exportation du chasseur-bombardier Su-34, ndlr). Cependant, aucun démenti n'a été fait concernant la vente de chasseurs Su-57 à l’Algérie.

La raison du report de la livraison des Su-57 à 2030 est principalement leur livraison à l'armée russe.

Par ailleurs, les négociations entre l'Algérie et la Russie, qui ont mis plus de 8 ans pour fournir le premier lot de 14 bombardiers Su-34E, sont terminées il y a quelques jours. L'armée de l'air algérienne sera équipée d'ici quelques mois d’un des bombardiers stratégiques les plus puissants, connu sous le nom de «Su- 34E».  Au moment où l'axe US/Israël/OTAN cherche par manipulation de rue à cibler l'armée algérienne, à l'accuser d'avoir confisqué le pouvoir, à la pousser de se place contre les Algériens, cet achat trouve tout son sens : d'autant plus que l'USS Eisenhower vient de débarquer dans les eaux voisines pour participer à des exercices aéronavals très « calibrés ». 

Mots clés