Jun 18, 2021 18:41 UTC
  • Les F-16 US menacent l’Algérie ?

L'exercice African 2021 que mène l'axe US/Israël depuis des jours au Sahara occidental retranché derrière l'armée marocaine est sans aucun doute destiné à intimider l'Algérie tout comme ce média-mensonge largement médiatisé qui prétend que l'armée algérienne aurait promis à la France de succéder à Barkhane et ce, dans le dos des Sahéliens. Mais pourquoi ces intimidations ? Visiblement l’Algérie fait peur. Au Maroc les F-16 US ont tenté de détruire les S-400...

Des chasseurs F-16 et des bombardiers B-52 de l'US Air Force ont tenté de frapper des systèmes de missiles antiaériens russes S-400 dans le cadre de l'exercice militaire African Lion 2021, qui s'est déroulé en Afrique de l'Ouest et du Nord. Selon les données publiées par The Drive et selon le descriptif des exercices, l'armée de l'air américaine devait détruire les points géographiques des complexes S-400 stationnés au Maroc.

Selon les données publiées, l'US Air Force a utilisé des chasseurs F-16 et des bombardiers B-52 pour frapper les zones positionnelles des complexes S-400. Selon ses mêmes données, toutes les cibles auraient été détruites avec succès, pourtant les experts ont clairement des doutes à ce sujet.

Comme le note l'expert de l'agence de presse russe Avia.pro, l'armée de l'air américaine était confrontée à une tâche presque impossible. En effet, il est presque impossible de détruire les zones positionnelles des S-400 à l'aide de chasseurs F-16 et de bombardiers B-52.

« Les chasseurs F-16 n'ont pas d'armes capables de frapper avec précision la zone positionnelle des du S-400 sans être détruits. En ce qui concerne le fonctionnement des S-400, lorsqu'il s'agit de F-16 ou de « grosses cibles » comme les B-52, l'attaque est menée à une distance maximale de 400 kilomètres, avant que les pilotes américains ne se fixent une tâche initialement irréalisable. Alors les déclarations sur la destruction réussie de ces cibles ne sont rien de plus que de la propagande »,  souligne l'analyste d’Avia.pro.

Une carte de l'Algérie et du Sahara occidental où les troupes US ont débarqué.(illustration)

 

Mots clés