Aug 31, 2021 18:07 UTC

La défense aérienne reste la priorité des forces armées iraniennes et elle défend le prestige, l’existence et la gloire du pays, comme l’a dit le Commandant en chef des forces armées de la République islamique d’Iran, le général de brigade Abolfazl Sepehri-Raad.

Rappelant le fait que la Défense contre-aérienne (DCA) était née en Iran il y avait 14 ans, le coordinateur adjoint de la DCA de l’armée iranienne a déclaré : « Depuis le début de la guerre imposée à l’Iran jusqu’ici, la Force de la défense anti-antiaérienne a pu protéger le ciel iranien. »

De son côté, le commandant adjoint des opérations de la DCA de l’armée iranienne, le général de brigade Khosh Ghalb, a fait part du test réussi du système antiaérien Mersad-16 au cœur du désert central de l’Iran. 

À la veille de la Journée nationale de la DCA, une nouvelle génération du système antiaérien Mersad-16, conçu et fabriqué de A à Z en Iran, a accompli son test avec succès. 

« Mersad-16 est équipé des technologies de pointe qui lui permettent de repousser une attaque électronique et de détruire plusieurs cibles en même temps », a expliqué le général de brigade Khosh Ghalb. 

Et d’ajouter : « Le système de défense antiaérienne Mersad-16 a été, pour la première fois, placé sous le contrôle du réseau intégré de la DCA et il a réussi à découvrir, à identifier, à intercepter et à détruire les cibles prévues depuis le Centre de commandement et de contrôle de Valiasr. »

Le tir d'un missile Shalamcheh-2 depuis le système Mersad. (Archives)

Le haut gradé iranien a souligné que la grande vitesse de Mersad-16 en faisait un système antiaérien unique en son genre : « Mersad-16 est en mesure de détruire les cibles volant à une grande vitesse et dans une basse altitude comme des missiles de croisière. »

Il a continué : « Mersad-16 est connecté au réseau intégré de la DCA sur une plateforme totalement sûre et il a la capacité d’identifier tous les objets volants, quelle que soit l’altitude à laquelle ils volent, avant de les montrer rapidement au réseau intégré et au Centre de contrôle et de commandement pour qu’ils puissent passer directement à l’acte. »

Le général de brigade Khosh Ghalb a ajouté qu’une version de Mersad-16 étant capable de contrer les cibles volant à une haute altitude avec une grande vitesse serait dévoilée dans l’avenir.

Voici les principales améliorations apportées à la nouvelle génération de Mersad-16 par rapport aux dernières versions :

-Toutes les pièces composantes du système sont devenues mobiles grâce à leur installation sur un camion

-La nouvelle génération de Mersad-16 est équipée de nouveaux radars Hafez et Najm-804

-Les missiles de Mersad-16 sont placés dans une cartouche de missile

-Cette version de Mersad-16 est équipée de nouveaux missiles Chalamcheh-2

Ces radars choc iraniens qui feront le malheur aux f35 et f22 US/ Israël/Otan. ©Farsnews/Illustration

L’une des améliorations apportées au système Mersad-16 est l’ajout de l’antenne réseau à commande de phase Hafez. Ce radar, capable de détecter et de suivre des cibles simultanément en 3D, a une portée maximale de 250 kilomètres et est capable d’intercepter 100 cibles simultanément.

Le radar Hafez dispose de capacités de guerre électronique avancées et il est capable de détecter et de suivre une variété de cibles, y compris des missiles de croisière et des drones, dans des environnements de guerre électronique.

Le radar Hafez a également la capacité de détecter différents types de drones volant à des altitudes basse, moyenne et haute. Cette antenne très performante peut mettre rapidement les informations sur la portée, l’angle de direction et l’angle de l’altitude de la cible à la disposition du radar de contrôle de feu de la DCA. 

Hafez est en mesure d’intercepter 100 cibles dans le même temps et en fournir les informations, d’une manière momentanée, au système de défense antiaérienne et à ses opérateurs. 

La DCA iranienne anti-missile US ? ©YJC/Archives

Ce qui fait distinguer un radar performant est la capacité d’identifier ses cibles au moment où le trafic aérien est dense ; grâce à sa haute précision, Hafez a la capacité de détecter sa cible même si elle vole parmi un groupe d’objets volants. 

Du point de vue de mobilité, le radar Hafez se montre aussi performant : l’antenne peut non seulement changer l’angle des vagues vers la direction horizontale, mais en plus elle est en meures de faire une rotation de 360 degrés. Pour faire sa recherche dans la direction verticale, le radar Hafez a la capacité de faire un scan électronique en changeant l’angle de vagues. 

Selon certaines sources, le radar Hafez est utilisé pour guider les missiles Sayyad dans un système Mersad. 

Hafez peut également identifier les missiles antiradars. 

Mots clés