Sep 08, 2021 17:56 UTC
  • DCA-choc de l'Iran!

Le développement des systèmes de défense aérienne de l'Iran a, depuis longtemps atteint le stade de l'autosuffisance. Le prochain défi, c'est d'atteindre les sommets, dans la technologie défensive, et l'Iran est sur la bonne voie !

La détection, l’interception, la surveillance, la confrontation et la destruction de cibles aériennes, en particulier les drones, voire la capture des drones font partie des capacités soft et hard de la défense aérienne dont nous avons déjà pu voir différents exemples ces dernières années.
 
Ces développements peuvent également se voir dans l’étendue assez large de la couverture radar de notre pays ; en d’autres termes, après la victoire de la Révolution islamique, la défense aérienne iranienne, couvrant plus de 3.600 points névralgiques, a montré son exhaustivité et son efficacité pour protéger le ciel iranien des avions hostiles et améliorer le trafic aérien et la surveillance transrégional.
 
L'un des outils de cette surveillance sont les radars, que l'industrie de la défense iranienne a conçus, produits et déjà mis en place divers exemples.
 
Quant au système de défense aérienne Tabas, il est opérationnel depuis environ cinq ans. Il fonctionne avec des missiles de longue et de moyenne portée. Ce système permet d'affronter des avions tactiques et stratégiques, des hélicoptères et des drones. Il est adapté aux guerres électroniques. 
 
Le système de défense antimissile Tabas est l'une des réalisations de l'industrie de la défense de la République islamique d'Iran, qui joue un rôle important dans le développement de la dissuasion de l'Iran.
 
Ce système, ainsi que d'autres systèmes de défense aérienne ont été dévoilés le 11 mai 2014 lors de la visite du Leader de la Révolution islamique à l'exposition des réalisations de l'armée de l'air du CGRI.
 
Ce système de défense aérienne partage des caractéristiques similaires avec les systèmes de défense aérienne Khordad-3 et Raad,  mais les experts pensent que Tabas utilise des missiles moins chers pour détruire ses cibles.
 
Tabas utilise des missiles Taer C2 ayant une portée de 75 à 90 km qui peuvent détruire les cibles hostiles se plaçant à 25 km d'altitude. Ce système est équipé un radar à commande de phase doté de 1700 récepteurs. Ce système permet d'affronter des avions tactiques et stratégiques, des hélicoptères et des drones. Il est adapté aux guerres électroniques.
 
Ce système de défense présente plusieurs caractéristiques, dont les plus importantes sont des opérations de surveillance de l'espace aérien du pays à faible coût, la capacité de détecter des cibles à une distance de 120 km et celle de faire face à tout piratage, infiltration ou perturbation de la part de l’ennemi.
 
Le système de défense aérienne Tabas a participé à divers exercices, dont le dernier consiste à l'exercices "Défenseurs du ciel de Velayat 99" tenu en octobre 2020. 
 
Dans cet exercice conjoint, le système antimissile Mersad de l'armée de l'air de l'air iranienne et le système antimissile de Tabas de l'armée de l'air du CGRI ont pris pour cible des cibles hostiles dans la zone d'exercice. 
 
Selon certaines sources en plus des missiles Taer C2, ce système peut également être équipé de missiles Sayyad, ce qui augmentera encore la portée du système de défense aérienne de Tabas.

 

Mots clés