Apr 19, 2022 09:12 UTC
  • A quoi resemble le nouveau drone iranien?

Le nouveau drone iranien, un bombardier puissant pour les opérations à longue portée.

Le nouveau drone de reconnaissance et d'assaut iranien, Ababil-5, est une combinaison de deux familles de drones connues, de fabrication iranienne.

Ababil-5 qui a été dévoilé, ce lundi 18 avril lors de la parade militaire, organisée à l’occasion de la Journée de l’Armée de la RII, se distingue des autres par d’importants changements et progrès introduits.

Les drones de reconnaissance et d'attaque iraniens ont été présentés au monde, avec le Shahed-129, développé sur la base du RQ-170.

Le type de conception et les spécifications de vol de cette série de drones les ont clairement placés dans la catégorie des drones stratégiques et dans l'arsenal de défense de l'Iran. Il est vrai que les drones occupent une place importante dans la doctrine de défense de la République islamique d'Iran, compte tenu de la taille et de la diversité géographique de l'Iran, ce qui renforce la nécessité de développer des drones capables de mener des opérations de reconnaissance et d'attaque, surtout à faible coût.

L'Iran sort ses filets anti-drones

L'industrie de défense iranienne a entrepris d'atteindre cet objectif en diversifiant, tout d'abord, l'arsenal de bombes intelligentes, de missiles air-air et de dispositifs d'appui pour ces drones, et, bien sûr, de munitions petites mais précises. Les bombes stand-up de la série Qaem en sont le résultat, suivies quelques années plus tard par les missiles de la série Almas.

Cependant, les drones, qui devaient effectuer des missions de reconnaissance et d'attaque, devaient être bon marché. Il fut donc décidé d'armer les petits drones de la série Ababil-3, ceux-là même qui avaient acquis une renommée mondiale en filmant les porte-avions américains dans le Golfe Persique. Ces Ababil-3 ont donc été équipés de bombes intelligentes.

Le drone Ababil-3

L'Ababil-3 a une queue en forme de H, l'une des formes les plus utilisées pour les drones, qui présente des avantages structurels et aérodynamiques pour les drones de petite et moyenne taille. Cette forme de queue réduit sa hauteur en divisant la surface de queue nécessaire en deux parties. La partie mobile de la queue de ce drone est de la même hauteur que la queue entière.

Cette caractéristique, ainsi qu'une autre modification introduite dans le train d'atterrissage, a été ajoutée pour un nouveau drone nommé Atlas, qui a ensuite été armé de missiles Almas. Le premier test de tir de missile air-air a été effectué par ce même drone.

Le drone Atlas

Parallèlement à l’amélioration du drone Ababil-3 et sa transformation en Atlas, l’industrie de la défense iranienne travaillait sur le développement du drone Mohajer-6, un drone reconnaissance et d’attaque de simple conception, bon marché et très efficace qui avaient été utilisés ces quelques dernières années, par l’armée et le CGRI. Mohajer-6 est armé de bombes Qaem et de missiles Almas d’autant plus qu’il est capable de porter des nacelles de guerre électronique et des détecteurs de signaux radar de l’ennemi.

Le drone Mohajer-6 équipé de bombes Qaem
 
Or, le nouveau drone Ababil-5 est une combinaison d’Ababil et de Mohajer. Un des trois drones Ababil-5, dévoilés lors de la parade militaire du 18 avril, est équipé de deux missiles Almas et un autre compte sous chaque aile, une bombe intelligente stand-up Qaem.

La queue du drone est de la même forme connue H de la série Ababil-3 et Atlas, mais son avant est d’une conception plus sophistiquée que les drones de la famille Mohajer-6.

Les images témoignent de l’élargissement de l’envergure des ailes et de l’augmentation du volume de munitions transportées par le drone.

 

Le drone Ababil-5 équipé de six bombes Qaem
 
Une autre caractéristique importante de ce nouveau drone est que son train d’atterrissage peut être replié à l’intérieur du fuselage, ce qui lui apporte plus de vitesse.

Rien d’officiel n’a été encore divulgué sur les caractéristiques du drone Ababil-5 mais sa taille plus grande et sa puissance renforcée de port de munitions, disent qu’il dépassera le Mohajer-6, du point de vue de maintien en l’air, la hauteur de vol et le port de munitions.

                   

 

Mots clés