Jul 19, 2022 19:02 UTC

Ce mardi soir, le président russe a été reçu par le leader de la révolution islamique.

Le Leader de la Révolution islamique, l'Ayatollah Ali Khamenei, a reçu en audience le président russe, Vladimir Poutine, ce mardi soir 19 juillet 2022.

Le président Vladimir Poutine est arrivé mardi à Téhéran pour participer à un sommet tripartite avec les présidents iranien et turc, Ebrahim Raïssi et Recep Tayyip Erdogan, sur le processus de paix en Syrie.

Avant la rencontre de Poutine avec le Leader de la Révolution islamique, les présidents iranien et russe ont discuté des moyens de renforcer les relations bilatérales dans différents domaines, notamment l'énergie et le transit ainsi que les échanges commerciaux.

Voici les principaux points évoqués par le Leader de la RI lors de cette importante rencontre : 

Les développements mondiaux montrent le besoin de l'Iran et de la Russie d’une coopération croissante et mutuelle, profondément bénéfique pour les 2 pays. Des accords et contrats bilatéraux, y compris dans le secteur pétrogazier, devraient être suivis et mis en œuvre jusqu'au bout.

La guerre est un phénomène dur et difficile, et la R.I. d’Iran n'est pas du tout contente que les gens ordinaires en souffrent, mais dans le cas de l'Ukraine, si la Russie n'avait pas pris l'initiative, l'autre camp aurait provoqué une guerre de sa propre initiative.

L'OTAN est une entité dangereuse; Les Occidentaux sont aussi totalement opposés à une Russie forte et indépendante. L'OTAN ne respecte aucune limite et si elle n'était pas arrêtée en Ukraine, elle déclencherait la même guerre quelque temps plus tard sous prétexte de la Crimée.

Les États-Unis et l'Occident sont devenus plus faibles qu'auparavant, et malgré leurs efforts et leurs dépenses, la portée de leurs politiques dans notre région, y compris en Syrie, en Irak, au Liban et en Palestine, a été considérablement réduite.

La position de l'Iran est l’opposition à l'attaque militaire contre la Syrie et la nécessité de l'empêcher. Un autre problème important en Syrie est l'occupation des zones fertiles et riches en pétrole à l'est de l'Euphrate par les Américains, qu’il faut résoudre en les expulsant.

La République islamique d’Iran ne tolérera jamais les politiques et les plans qui conduisent à la fermeture de la frontière entre l'Iran et l'Arménie.

La coopération à long terme entre l'Iran et la Russie est profondément bénéfique pour les deux pays. Vous, M. Poutine, ainsi que notre président, êtes des hommes d'action et de suivi. Alors il faut que la coopération entre les 2 pays atteigne son apogée au cours de cette période. la liaison ferroviaire Rasht-Astara  (Nord d'Iran, NDLR) devra être relancée car il s'agit d'une voie qui permet l'extension du corridor Nord-Sud. 

Il faut être vigilant face aux ruses de l'Occident. Les Américains sont à la fois intimidateurs et rusés, et l'un des facteurs qui a conduit à la dissolution l'URSS a été le fait d’être trompé par les politiques américaines.

La politique consistant à utiliser les monnaies nationales dans les relations irano-russes et à utiliser d'autres devises au lieu du dollar est une politique que nous approuvons. Le dollar devrait être progressivement écarté des transactions mondiales, et ceci est possible.

De son côté le président russe a affirmé lors de cette audience qui s'est déroulée en présence du président iranien que" Personne ne veut de la guerre et la mort des gens est une grande tragédie mais le comportement de l'Occident a poussé la Russie à choisir la guerre 

Voici les principaux points évoqués par le président Poutine : 

Certains pays européens nous ont affirmé qu'ils s'opposaient à l’adhésion de l'Ukraine à l'OTAN mais qu'ils y ont été poussé par les Etats Unis ce qui prouve leur manque de souveraineté et d’indépendance. 

L'assassinant du général Soleimani est un exemple flagrant des agissements infâmes des Américains qui se trouvent à l'origine des divergences entre la Russie et l'Ukraine où ils ont fomenté un coup d'Etat et incité à l'extension de l'OTAN 

Les sanctions occidentales contre la Russie nuisent aux intérêts de l'Occident et elles sont d'ors et déjà à l'origine de la hausse des cours du pétrole et de la crise alimentaire. 

Le dollar s'est érigé en un outil de sanction et de pilage d'autres pays et cet état de fait ne fera que renforcer la défiance à son encontre et exhorté d'autres pays à s'orienter vers d'autres monnaies. La Russie et l'Iran travaillent à cet effet ensemble à créer un mécanisme pour utiliser leur monnaie nationale respective dans leurs échange. 

Concernant le Caucase, la Russie partage entièrement la position iranienne. En Syrie aussi la Russie s'oppose à toute offensive contre le Nord du pays et estime que la rive est de l'Euphrate devra être placée sous l'autorité de l'Etat syrien 

Les coopérations énergétiques entre l'Iran et la Russie sont en voie de progrès. Nos deux pays coopèrent ensemble en Syrie pour lutter contre le terrorisme. En termes militaires la Russie tente d'élargir les liens réciproques et d'étendre les coopérations et les manœuvres militaire tripartite avec la Chine. 

 

Mots clés