Sep 18, 2019 10:49 UTC
  • Irak-Iran: démonstration de force anti-US?

Le Leader de la Révolution islamique, l'Ayatollah Khamenei, a reçu ce mercredi 18 septembre, des organisateurs irakiens des cérémonies de l'Arbaïn, soit l'anniversaire du quarantième jour du martyr de l'imam Hossein (béni soit-il).

L'Arbaïn est marqué chaque année par une marche grandiose qui conduit des millions de pèlerins iraniens en Irak où ils commémorent aux côtés des Irakiens et dans la ville de Karbala, le mémoire du "prince de martyrs". 

Le Leader de la Révolution islamique a ainsi rendu hommage à la personnalité hors paire de Hossein qui a su réunir à travers les siècles des générations de musulmans mais aussi de tous ceux et celles qui sont assoiffés de liberté, de justice et d'équité : « Hossein n'appartient pas seulement aux chiites. C'est une figure qui appartient aux chiites, aux sunnites et au-delà à l'humanité entière. Et c'est la raison pour la quelle la marche de l'Arbaïn mobilise un si grand nombre des non-musulmans. À l'époque où nos ennemis ont tous les leviers médiatiques à leur disposition, cette grande marche se fait parler d'elle comme pour signifier que la justice symbolisée par Hossein finira toujours par l'emporter. » 

Plus loin dans son discours, l'Ayatollah Khamenei a poursuivi : « La grande marche de l'Arbaïn qui réunit des millions de musulmans chaque année, a tout pour préluder à l'émergence d'une grande civilisation où s'uniront par des liens indéfectibles chiites et sunnites, musulmans et non-musulmans. Car le mouvement de Hossein s'est formé autour d'une logique universelle, celle de la nécessité de révolter contre la tyrannie, contre l'ignorance, l'oppression, l'arrogance, le maximalisme et cette logique là l'humanité entière la recherche et l'appelle de ses vœux. "

Le Leader de la Révolution islamique a ensuite rendu hommage à la grande nation irakienne, une nation "digne", "cultivée" et " déterminée à défendre ses valeurs" : " Les jeunes irakiens ont fait preuve ces dernières années d'une volonté de fer pour défendre leur pays face à un complot mondial qui voulait plonger l'Irak dans une guerre civil par Daech et autres terroristes interposés. La nation irakienne s'est référée en cela à la fatwa de sa grande source d'imitation. Les deux peuples iranien et irakien sont liés par des liens affectifs, religieux et idéologiques et en dépit d'intenses efforts de divisions, ces liens restent indéfectibles. C'est l'amour de la famille du prophète, de Hossein qui unit nos deux nations et contre cet amour aucune puissance ne pourra agir". 

Des millions de pélerins iraniens s'apprêtent d'ici un mois à se rendre en Irak pour commémorer l'Arbaïn. 

Mots clés

commentaires