Oct 12, 2019 17:08 UTC
  • Iran:

Pour Haaretz, quotidien israélien, la politique du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, envers l’Iran a échoué. 

Deux événements stratégiques imprévus ont détruit la politique étrangère et la politique de défense du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, montrant à quel point elles sont catastrophiques.

Dans son article le quotidien israélien Haaretz écrit: " Le premier événement a été l’attaque réussie contre les installations pétrolières saoudiennes. Les États-Unis n'ont pris aucune mesure en réponse à cette attaque et ont adopté une approche passive. Et le deuxième événement surprise a été le lâchage par le président américain, Donald Trump, des Kurdes, ce qui a encouragé la Turquie à occuper une "zone de sécurité" dans la région kurde du nord de la Syrie". 

Et ce quotidien de préciser : " Israël était surpris par la capacité opérationnelle des Iraniens contre l’Arabie saoudite. Netanyahu a réclamé des fonds supplémentaires pour renforcer les défenses anti-aériennes. Israël n'a pas été moins surpris par le retrait américain du nord de la Syrie".

Toujours selon cet article rédigé par Amos Harel et Amir Tibon et publié dans l'édition du 7 octobre de Haaretz, la dernière fois que Trump a décidé de retirer ses forces de la Syrie, Israël en avait été informé 24 heures à l’avance. Cette fois, la Maison Blanche n'a fait aucun effort pour le faire.

Et ce quotidien israélien de poursuivre : "Netanyahu a construit sa politique des affaires étrangères et de la défense sur deux fondements: l'identification complète de Trump et l'escalade du conflit avec l'Iran et ses alliés, avec une série d'attaques qui se sont intensifiées ces derniers mois, frappant des cibles lointaines comme l'Irak. Il croyait et faisait croire au public que Trump était attentif à ses conseils et qu’il prendrait des mesures pour faire renverser le régime iranien. Mais à sa grande déception, Trump a rompu le contact avec lui après les élections. Netanyahu n’a aucun autre allié aux États-Unis, après avoir effectivement rompu ses liens avec le parti démocrate".

"Le fait que Trump n’ait pas réagi à l’attaque contre l’Arabie saoudite et qu’il ait lâché les Kurdes est un avertissement à Israël notamment à Netanyahu, qui ne peut plus compter sur ses amis à la Maison Blanche", précise ce quotidien dans son article. 

Et ce quotidien de conclure : " Trump s’efforce de mettre fin à la présence militaire US au Moyen-Orient. Les efforts de Netanyahu pour empêcher le revirement américain et contrecarrer le dégel avec l’Iran sont partis en fumée. Ce sont autant de raisons qui nous conduisent à mettre définitivement un terme au mandat de  Netanyahu". 

Mots clés

commentaires