Nov 14, 2019 11:40 UTC
  • L'avertissement iranien à Israël

Le président iranien Hassan Rohani a participé, ce jeudi 14 novembre, à la cérémonie d’ouverture de la 33e édition de la Conférence internationale de l’unité islamique à Téhéran.

« Ces dernières années, nos ennemis ont tout fait pour que la question de la Palestine et de la noble Qods ne soit plus la priorité du monde musulman et ils ont même essayé de la faire oublier », a déclaré le président Rohani dans son discours, avant d’affirmer que l’opinion publique du monde musulman, les oulémas et les penseurs ne permettraient jamais de réaliser ce dessein.

Selon le président iranien, un grand plan a été lancé depuis des décennies pour jeter le doute sur les actions et les intentions des puissances qui sont des ennemis du monde musulman dans son ensemble. Le président Hassan Rohani a ajouté :

« Ils essaient de cacher et de faire oublier tant de crimes que l’Occident et surtout les États-Unis ont commis depuis de longues années contre les musulmans. Ils veulent que nous oubliions que la terre sainte de la Palestine a été occupée, que des millions de musulmans ont été mis en errance à travers le monde, et que les Palestiniens ont un droit indéniable de retour dans leur patrie. »

Le président iranien a évoqué les crimes et les trahisons commis par les États-Unis contre la quasi-totalité des pays musulmans de la région avant de déclarer : « Les États-Unis ne sont pas amis des pays musulmans de la région et les problèmes de notre région devront être résolus par nos peuples eux-mêmes, car les Américains n’y ont apporté que oppression et effusion de sang. »

Pour dénoncer les ingérences des États-Unis dans les affaires intérieures des pays musulmans, le président iranien a donné l’exemple des derniers événements survenus en Irak ou au Liban où les Américains essaient de faire dévier les mouvements de protestations populaires contre la vie chère et la corruption. Le président Rohani a ajouté :

« Ce serait une grande erreur stratégique de considérer les États-Unis comme amis, mais malheureusement les dirigeants de certains pays musulmans sont allés beaucoup plus loin pour tendre la main à l’ennemi israélien. Or, depuis trois décennies, les États-Unis et le régime israélien étaient à l’origine de toutes les guerres et des massacres dans notre région. »

Dans une autre partie de son discours, le président Hassan Rohani a souligné que pour empêcher les États-Unis et le régime israélien de réaliser leurs desseins, le monde musulman devait renforcer son unité et faire preuve d’une grande vigilance : « Nos jeunes doivent savoir que les États-Unis n’ont jamais été et ne seront jamais amis des peuples musulmans de la région. Nous devons résoudre nous-mêmes nos problèmes. La Palestine doit être libérée par les Palestiniens et la République islamique d’Iran restera au premier rang pour soutenir leur combat contre Israël et les États-Unis. »

Mots clés

commentaires