Nov 15, 2019 18:11 UTC

Le président iranien Hassan Rohani a participé, ce jeudi 14 novembre, à la cérémonie d’ouverture de la 33e édition de la Conférence internationale de l’unité islamique à Téhéran.

« Ces dernières années, nos ennemis ont tout fait pour que la question de la Palestine et de la noble Qods ne soit plus la priorité du monde musulman et ils ont même essayé de la faire oublier », a déclaré le président Rohani dans son discours, avant d’affirmer que l’opinion publique du monde musulman, les oulémas et les penseurs ne permettraient jamais la réalisation de ce dessein. 

Selon le président iranien, un grand plan a été lancé depuis des décennies pour jeter le doute sur les actions et les intentions des puissances qui sont des ennemis du monde musulman dans son ensemble. Le président Hassan Rohani a ajouté :

« Ils essaient de cacher et de faire oublier tant de crimes que l’Occident et surtout les États-Unis ont commis depuis de longues années contre les musulmans. Ils veulent que nous oubliions que la terre sainte de la Palestine a été occupée, que des millions de musulmans ont été mis en errance à travers le monde, et que les Palestiniens ont un droit indéniable de retour dans leur patrie. »

Philippe Hugon, reporter de guerre, et Pierre Dortiguier, expert des questions politiques, s'expriment sur le sujet.

 

Mots clés

commentaires