Nov 22, 2019 06:01 UTC
  • L\'exercice militaire des forces de la défense aérienne de l\'armée iranienne, le 21 novembre 2019.
    L\'exercice militaire des forces de la défense aérienne de l\'armée iranienne, le 21 novembre 2019.

L’armée de l’air iranienne a organisé ce jeudi 21 novembre un exercice militaire de grande envergure pour tester les derniers équipements militaires de fabrication locale ainsi que pour améliorer sa préparation face aux menaces potentielles dans des conditions simulées à celle d'une guerre réelle.

Baptisé "Gardiens du ciel de Velayat-98", l'exercice militaire se déroule sur une superficie de 416 000 kilomètres carrés dans la province centrale de Semnan, simulant la zone générale du golfe Persique et le détroit stratégique d'Hormuz.

L’exercice vise à renforcer la préparation au combat et à renforcer les capacités de défense aérienne des forces armées dans des conditions de guerre simulées.

Différents types de systèmes de missiles et de radars de technologie de pointe, conçus et construits localement, permettront de contrer différentes menaces aériennes au cours de l'exercice.

En marge de l'exercice, le commandant de la force de la défense aérienne de l’armée iranienne, Alireza Sabahifard, a déclaré aux journalistes que la première phase de l’exercice consisterait à détecter et identifier les cibles ennemies tandis que lors de la deuxième phase, le système de radar engagerait des cibles aéroportées.

Selon le général Sabahifard, la zone de forage a été configurée pour simuler la situation dans le golfe Persique et le détroit d'Hormuz.

Conseillant aux ennemis de ne pas tester les capacités de défense aérienne de l’Iran, le général de brigade les a mis en garde aussi contre une humiliation qui les attend en cas de violation de l’espace aérien iranien ; ce qu’il a qualifié de «ligne rouge» de Téhéran.

Ces dernières années, l’Iran a réalisé des avancées majeures dans son secteur de la défense et a atteint l’autosuffisance en matière de fabrication d’équipements et de matériels militaires de grande envergure.

L’Iran a également mené d’importants exercices militaires pour renforcer les capacités de défense de ses forces armées ainsi que pour tester la tactique militaire moderne et les équipements militaires ultramodernes.

L'exercice militaire se déroule à un moment où les tensions entre l'Iran et les États-Unis s'intensifient. La République islamique a toujours souligné que ses forces militaires ne représentent aucune menace pour les autres pays, affirmant que sa doctrine de défense est simplement fondée sur la dissuasion.

Au cours des derniers mois, les États-Unis ont adopté une attitude quasi-guerrière contre l'Iran et intensifié leurs actions militaires provocatrices au Moyen-Orient, notamment l'envoi d'un groupe de porte-avions et d'une force opérationnelle dans la région.

Le mardi 21 novembre, l'USS Abraham Lincoln (CVN-72) a traversé le détroit d'Hormuz, par lequel passe environ un cinquième du pétrole consommé dans le monde.

 

Mots clés

commentaires